m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




La société espagnole spécialisée dans la fourniture d’énergies renouvelables, Abengoa est passée à côté d’une faillite suite à un accord avec ses créanciers. Celui-ci va permettre à l’entreprise d’opérer une réorientation stratégique de ses activités pour mieux se positionner sur le marché des énergies vertes. Pour parvenir à cela, des compromis ont été faits par la société notamment au niveau de ses actifs et de ses effectifs. Toutefois avec cet accord un nouvel élan est donné aux activités du groupe. Même si sa validation n’est que partielle, il permet d’avoir un vent de pessimisme quant à l’avenir du groupe.


Abengoa passe à côté du scénario de la faillite
Des années successives de contre-performance

Ces deux dernières années n’ont pas été reluisantes pour le groupe espagnol dont le secteur d’activité est : les énergies vertes. En effet depuis 2015, son chiffre d’affaires et ses bénéfices ne cessent de faire face à des pertes : 1.2 milliard en 2015 et 340 millions d’euros pour l’année 2016. En parallèle, la société avait contacté une dette estimée à plus de 9 Milliards d’Euros. La pression des créanciers fait que les analyses convergeaient sur une possible faillite de la société. Face à cette situation, la société a mis en place des stratégies de sortie de crise qui se sont résumées en une réduction des effectifs qui sont passés de 22.000 à 17.500 salariés traduits par le départ de 4500 employés ; mais aussi par une réduction des coûts et des dépenses en terme d’actifs du groupe.

Un plan social dont les contours n’avaient pas été clarifiés devait être mis en place en Espagne. Cette situation a été la conséquence d’une audace sans bornes de la société dans l’investissement et à un manque de contrôle de ses activités situées à l’extérieur du territoire espagnol. Cette gabegie financière lui a valu des dettes et des coûts en plus qui ont failli mener l’entreprise au gouffre jusqu’à l’annonce de cet accord qui se fait au moment opportun.
 

Les points forts de l’accord en question

C’est dans la matinée du jeudi que l’annonce est faite sur l’accord ente la société Abengoa avec ses créanciers. Celui-ci donne un nouveau souffle au dynamisme du groupe et leur fait espérer des lendemains meilleurs. L’enjeu de taille dans cet accord est sans nul doute la mise à disponibilité de la somme de 655 Millions d’Euros afin d’une part de pouvoir s’acquitter d’une partie de ses crédits et d’autre part, mette à sa disposition un fonds d’investissement pour relancer ses activités.

Dans la communication destinée à la CNMV, nous pouvons y relever une explication tacite de cet accord qui va permettre à la société de se recapitaliser. Les discussions et négociations se sont faites entre les créanciers de la société et des personnes détenant des obligations de celle-ci. Elle s’attend à recevoir, si l’accord est validé par 75% des créanciers, une somme totale en termes d’apports financiers avoisinant les 11.9 Milliards d’Euros. En attendant, la société a du temps d’ici la fin du mois d’octobre de voir la façon dont il compte se restructurer pour éviter le scénario de la faillite.