m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Apple a dévoilé ses résultats financiers qui ont dépassé les prévisions pour le trimestre en cours. Cette nouvelle est dont un sujet de réjouissance pour la Wall Street puisqu'elle ne dépend pas uniquement des ventes de portables iphones. Pour la période s'étendant du 1er Avril au 1er Juillet, l'entreprise a connu une hausse de 11,8% au niveau de ses ventes et une chiffre d'affaires qui a augmenté de 6,7%. Il faut noter que Apple est fortement valorisée par Wall Street avec une montant de 782 milliards de dollars.


Apple dévoile ses résultats financiers qui créent de l'optimisme à Wall Street
Apple dépasse Alphabet
 
Au troisième trimestre de son exercice fiscal, Apple ne pouvait pas s'attendre à mieux. Sur un total de vente estimé à plus de 45,41 milliards de dollars, l'entreprise tire des profits qui s'élèvent à 8,72 milliards de dollars. Dans cette même période, Alphabet (le conglomérat de toutes les sociétés détenues par Google et qui est créée en 2015), annoncé des bénéfices de 3,5 milliards pour un chiffre d'affaires de 26 milliards pendant la même période. Les chiffres prouvent clairement que Apple a fait environ deux fois plus de bénéfices que son concurrent historique.

Même si d'aucun pensent que le marché des smartphones est saturé, Apple prouve qu'il peut y trouver sa place. Les téléphones iPhones restent la première source de revenus de la firme qui a vendu environ 41,03 millions d'unités au cours du trimestre, soit une amélioration de 1,6% de plus que les ventes de l'année précédente à la même période. Malgré les prix des iPhones qui sont passés de 595 dollars à 606 dollars, Luca Maestri, le directeur financier de Apple stipule que ce montant est revu à baisse si on prend en compte les efforts consentis par l'entreprise pour permettre à ses distributeurs de faire plus de ventes. 
 

Un grand optimisme à la Wall Street
 
Ces chiffres sont vraiment encourageants pour la société californienne qui compte mettre bientôt sur le marché son nouveau bébé, le iPhone 8 qui promet côté innovation septembre prochain. A Wall Street, le cours des actions de Apple a bondi de 6% sur le marché de gré à gré après la clôture du deuxi-me plus important marché boursier de New York, Nasdaq. Le patron d'Apple, Tim Cook a indiqué avoir devancer un chiffre d'affaires compris entre 49 et 52 milliards de dollars pour le trimestre en cours avec des profits brutes de 37,5 à 38%. La Wall Street compte sur un chiffre d'affaires de 85 milliards de dollars pour le dernier trimestre de l'année à la sortie du iPhone 8.

L'optimisme de Tim Cook est aussi basé sur trois autres éléments dont les ventes de la catégorie "services" (Apple Music, iCloud, logiciels...) qui ont augmenté de 22% et atteint 7,27 milliards de dollars. Deuxièmement, les ventes des iPad ont aussi grimpé de 15% et au final, les ventes ont repris bon train sur le marché chinois. Tout porte à croire que Apple battra encore ses propres records au dernier trimestre de l'année en cours.