m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le géant américain des sodas aurait payé des chercheurs pour réfuter les arguments mettant accusant les boissons gazeuses d'être mauvaises à la santé.


Coca-Cola financerait des scientifiques pour biaiser des recherches sur l'obésité
A l'heure où Coca-Cola est confronté à une crise de croissance, notamment sur son marché domestique, le New York Times révèle que la firme financerait des études scientifiques dont l'objectif est de faire valoir que les problèmes d'obésité chez les consommateurs de Coca-Cola sont essentiellement, voir uniquement, dus à un manque chronique d'exercice physique, niant par là même l'apport calorique conséquence que représente un verre de soda.
 
Le Figaro explique que la société "s'est associé à des scientifiques influents pour qu'ils diffusent ce message dans les revues médicales. Pour les encourager à suivre cette direction, l'entreprise ne lésine pas sur les moyens. Coca-Cola a ainsi lancé une nouvelle association à but non lucratif baptisée «Global Energy Balance Network» (GEBN) et basée dans son propre siège social à Atlanta, en Géorgie. Au total, la compagnie aurait «offert» plus de 5 millions d'euros à ses chercheurs, rapporte le journal américain. Son but est de propager l'argument que les Américains se préoccupent beaucoup trop de leur alimentation et, du coup, pas assez de leur activité physique. Le vice-président de cette association, qui est aussi un chercheur en fonction reconnu, assure d'ailleurs qu'il n'existe «aucune preuve convaincante» que la mauvaise alimentation comme les fast-food, et les boissons qu'on y sert, sont la cause des problèmes de santé que l'on connait."
 
Dans une vidéo, le Dr Steven Blair, vice-président de GEBN, explique que que «les médias populaires et la presse scientifique se focalisent sur l’idée que les obèses mangent trop, ils blâment les sodas etc. Mais vraiment, il n’y a pas de preuve irréfutable que cela en est la cause». Libération rapporte que "Barry Popkin, chercheur dans le domaine de la nutrition à l’Université de Caroline du Nord, rappelle au New York Times que ce type de stratégie de promotion sélective de la recherche a déjà été utilisé par l’industrie du tabac. Dans l’industrie agroalimentaire, Coca-Cola n’est d’ailleurs pas la seule entreprise à l’employer : en 2013 déjà, les partenariats de la Société Américaine de la Nutrition avec MacDonald’s et Pepsi avaient été critiqués. Mais c’est tout de même Coca-Cola qui se démarque le plus par son slogan : «Aider les familles à retrouver la forme»."