m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Alors que les employeurs cherchent toujours à augmenter la motivation de leurs employés, nombreux sont ceux qui, bien involontairement, arrivent au résultat inverse.


Comment maintenir la motivation de ses employés ?
Plusieurs causes peuvent expliquer une baisse de motivation. La première est le sentiment de ne pas être écouté. Les employés se satisfont rarement des "enquêtes internes" qui, pour eux, ne suffisent pas à répondre à leur besoin de réelles conversations avec leur employeur. Répondre à une enquête, c'est, quelque part, démarrer une conversation et dans ce cas, une réponse est attendue, voir un dialogue. Or, la plupart des enquêtes ne génèrent ensuite qu'un rapport, et parfois des mois plus tard (ou jamais). Les employés ont ainsi l'impression de ne pas être écoutés et c'est d'autant plus démotivant lorsqu'ils ont pris la peine d'exprimer des problématiques bien réelles. Une des solutions consiste à réduire le temps entre le recueil du feed back et leur prise en compte en terme d'actions mises en oeuvre. Pourtant, on observe encore que de nombreux employeurs ne veulent tout simplement pas prêter l'oreille aux remarques de leurs employés car ils ne souhaitent pas aborder les problèmes. Ici, il ne s'agit pas d'un manque d'écoute mais plutôt d'une ignorance volontaire.
 
Le culte du secret est aussi facteur de démotivation. Alors que le montant des salaires des dirigeants était jusqu'à un passé récent un tabou absolu, il semblerait que de plus en plus d'entreprises reconnaissent que davantage de transparence apporte plus de confiance. Et il en va des salaires comme des chiffres de vente ou autres statistiques jusqu'ici considérées comme confidentielles. Les partager avec ses équipes est une marque de confiance et donc de motivation. C'est le cas des jeunes entreprises et des start ups qui, de plus en plus, communiquent sur les salaires de chacun et donnent des détails sur la structure de la rémunération du patron. Cette dimension est d'ailleurs particulièrement appréciée par les nouveaux employés qui y trouvent des éléments pour se positionner au mieux dans une équipe.
 
Avec la crise et les difficultés financières rencontrées par les entreprises, on constate que le levier financier n'est plus la principale source de motivation des employés. Les avantages et autres récompenses peuvent même s'avérer contre-productifs s'ils ne sont pas accompagnés des bons dispositifs de motivation. Enfin, il ne faut pas confondre motivation et satisfaction. Etre satisfait au travail ne rime pas forcément avec être motivé. Un employé se disant satisfait de ses conditions de travail ou de ses collègues n'est pas forcément un employé engagé dans son travail ni performant...