m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le groupe Danone, avec sa nouvelle acquisition de la grande marque américaine de fabrication d’aliments biologiques WhiteWave, évalué à près d’un milliard d’euros, espère dégager d’ici 2020 une marge d’exploitation supérieure à 16% de ses ventes.


Danone ambitionne une marge opérationnelle de plus 16 % en 2020
Un avenir certain avec WhiteWave

Le groupe agroalimentaire, leader mondial de la production de lait, vient de mettre en plus sa stratégie future, ses perspectives à long terme. C’est à travers un communiqué lancé ce jeudi lors d’un séminaire entre les investisseurs qui a duré 2 jours. Le groupe table sur une croissance prévisionnelle de ses ventes comprises entre 4% et 5% en 2020, contre une croissance de 2.6% l’année passée.  Durant cette année, la marge d’exploitation du groupe est évaluée à 13.77% de ses ventes. Danone a réalisé sa plus grande acquisition avec le rachat de WhiteWave. Le groupe espère doubler sa tailler aux Etats Unies avec cette opération qui s’est finalisée en avril dernier.

Le groupe français Danone compte sur la production de WhiteWave à l’occurrence les boissons, les yaourts, les desserts glacés et les produits laitiers qui disposent d’une forte demande, pour revitaliser ses estimations de croissance. Même s’il est confronté à des situations difficiles au niveau du marché des produits laitiers : les produits laitiers frais en Europe et les produits laitiers infantiles en Chine. Le groupe a annoncé jeudi que le rachat de WhiteWve va générer plus de 300 millions de dollars de marge opération d’ici 2020.
 

Une stratégie de relance

Cette prévision de croissance générale des ventes à l’horizon 2020 dégage une croissance de plus de 5% en donnée de comparaison dans la division NORAM spécialiste des produits laitiers d’origine végétale et qui intègre les produits frais de Danone et les activités du groupe Whitewave. Sur le plan international, la croissance est estimée entre 3% et 4% des produits laitiers d’origine végétale.

Le groupe a rencontré quelques difficultés en Espagne, pour revigorer sa marque Activia dans l’Europe. En Chine aussi, il note une baisse des ventes de produits infantiles. Ainsi, le groupe a lancé une stratégie de relace et d’économie de coût évaluée à 1 milliard d’ici 2020. Il vise aussi une rentabilité d’environ 12% de ses capitaux propres à l’horizon 2020. Son plan de relance se focalise sur son désendettement, et la recherche de la rentabilité des capitaux propres. Cette stratégie favorise une croissance rentable, durable et en toute sécurité.