m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

La responsabilité sociétale d'entreprise semble progresser dans l'hexagone, et une étude de Vigeo montre que les discriminations sont mieux prises en compte. La France arrive ainsi en tête du classement des pays dont les entreprises sont les plus vertueuses en matière de discrimination.


Discrimination : les entreprises françaises sont les plus vertueuses d'Europe
Les entreprises françaises sont responsables

Sur le plan social, la France se démarque des autres pays européens, car elle est le pays dont les entreprises respectent le mieux, les normes de l'organisme international du travail. En effet, l'étude menée par Vigeo, une agence de notation sociale, montre qu'en matière de discrimination et sur le plan social la France est la plus performante. Vigeo créée par l'ancienne secrétaire générale de la CFDT a réalisé son étude en analysant les pratiques de non-discrimination à l'emploi de 539 entreprises européennes. Trois cent soixante-trois de ces dernières ont également fait l'objet d'une analyse sur la gestion de leur restructuration sociale durant la crise. Il apparait donc de cette étude que les entreprises françaises sont les plus vertueuses en matière de non-discrimination et en cas de plan social, car elles respectent les normes fondamentales de l'OIT, sur l'emploi des séniors, et sur les libertés syndicales.

Les systèmes managériaux responsables

Lors de restructurations sociales, les systèmes managériaux sont représentatifs de l'implication de l'entreprise dans une démarche responsable. Vigeo a donc mené une analyse sur les politiques et cohérences de déploiement des actions lors de plan social dans les entreprises. Il apparait de cette analyse que les entreprises françaises ont su avoir un bon dialogue avec les représentants des salariés pendant tout le processus de restructuration, ce qui a permis d’avoir des résultats efficaces et de propulser la France dans le top dix du classement des pays gérant le mieux les restructurations. En pôle position, l'entreprise Danone qui a visiblement tiré une leçon de ces précédents déboires sociaux, a mis en place des mesures concrètes pour réduire les licenciements et pour que ses salariés soient accompagnés avant, pendant, et après leur période d'emploi. La France se positionne donc parmi les pays les plus performants en matière de lutte contre la discrimination et en gestion des restructurations sociales, mais cela ne suffit pas.

Des efforts restent à faire

Bien que les différents classements réalisés par l'agence Vigeo soient démonstratifs de la vertu des entreprises françaises en matière de discrimination et restructuration sociale, l'agence dont la politique n'est pas de blâmer les entreprises les moins performantes, exprime tout de même le fait que des progrès restent à faire. En effet, les actions des entreprises restent limitées bien que ces dernières communiquent beaucoup sur les sujets sociaux. Il appartient donc aux dirigeants de faire le nécessaire pour que leur engagement soit concret, et ne se limite pas à un affichage de pratique louable, mais que ces derniers s’engagent réellement dans des actions vis-à-vis de leurs salariés. On observe ainsi que certaines entreprises, dont le nombre est encore trop faible, mettent en place des stratégies efficaces et innovantes favorables à la réduction des inégalités entre homme et femme, ou encore à la lutte contre la discrimination à l'embauche.

Cité dans cet article : Discrimination embauche