m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Le rapprochement entre les groupes NBC News, télévision américaine, et Euronews, chaîne d’information paneuropéenne, est bel et bien finalisé, ce qui fait que le groupe américain va obtenir le quart du capital de l’européen, comme confirmé par l’entreprise. Au final, NBC News du groupe Comcast devrait apporter de nouveaux compétences et moyens et ainsi devenir « l’opérateur industriel » de la chaîne basée à Lyon dans le but de lui permettre de remodeler complètement sa méthode de production de l’information.


Finalisation du rapprochement entre Euronews et NBC
Une méthode de travail réorganisée

Dès sa création en 1993, Euronews, par ses éditions nationales, diffusait les mêmes informations traduites en fonction de la localité. Dorénavant, le groupe dirige 12 chaînes nationales différentes qui possèdent chacune un logique rédactionnelle qui lui est propre. De par ce plan de modélisation, nommé Next, Euronews cherche à réaliser également des matinales et des émissions de fin de journée, à se développer encore plus dans la diffusion d’informations de dernière minute, avoir plus de présentateurs et créer des « talk-shows ». Dans le même sillon, la chaîne  se lancera aussi vers le déploiement d’un réseau de correspondants à travers la totalité des grandes capitales européennes d’après les précisions de Michael Peters, président du directoire.

Afin de réaliser l’ensemble de ce projet, NBC News apporte un investissement chiffré à 25 millions d’euros. Ce qui fait que l’actionnaire majoritaire Naguib Sawiris aura une augmentation de 7% sur sa participation qui passera de 53 à 60%. D’un autre côté, le groupe des actionnaires historiques, principalement constitué de chaînes publiques, qui n’a pas voulu « remettre au pot », termine avec un décroissement de son taux de participation qui passe de 47 à 15%. La chaîne sera renommée et deviendra EuronewsNBC ; de même, à son logo s’ajoutera celle de son partenaire, une « queue de paon ». Les téléspectateurs ne verront ce changement à l’antenne lorsque la transformation sera totalement effective. Selon M. Peters, il faudra attendre la fin de l’année ou bien l’année suivante.
 

La chaîne conserve son identité

Concernant la première annonce de novembre centrée sur les négociations, celles-ci ont pris plus de temps pour aboutir du fait du point de vue des autorités de Bruxelles, subventionnant Euronews, pour maintenir de la vocation européenne de la chaîne. Dans ce sens, l’UE a reçu des fortes garanties surtout avec l’appui du rôle de « gardiennes du temple » qu’ont les télévisions publiques à l’origine de la chaîne. Même si leur poids se limite au capital, 7 des sièges, parmi les 11 du conseil éditorial leur sera remis alors que M. Sawiris et la NBC en obtiendront respectivement 3 et 1.

Le rôle de ce conseil sera de garantir la sauvegarde des missions d’intérêt général européennes pour Euronews, comme l’affirme son directeur. De même, la présidente de NBC News International, Deborah Turness, explique qu’il s’agit d’une complémentarité entre les deux groupes et non d’une américanisation puisque NBC va apporter les compétences qu’Euronews ne disposait pas. Ainsi, NBC n’aura que deux ou trois représentants détachés à Lyon pour les travaux de planification et de coordination des couvertures. L’éditorial restera la responsabilité d’Euronews.
 

Cité dans cet article : consolidation Euronews finalisation NBC