m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Une nouvelle bataille va-t-elle s'engager entre les deux géants de l'informatique du moment ?


Google VS Apple : une guerre du streaming se profile
D'un côté, Google, groupe tentaculaire qui a réussi à promouvoir son système d'exploitation mobile Androïd et non moins moteur de recherche numéro 1 sur Internet depuis de nombreuses années. De l'autre, Apple, précurseur d'une ère nouvelle dans le monde des terminaux mobiles avec des références comme l'iPhone et son système iOS et iTunes. Dans bien des domaines, ces deux firmes se livrent une concurrence de longue date. Mais voilà que le théâtre d'opérations de cette rivalité perpétuelle devrait s'étendre vers un nouveau secteur. L'un comme l'autre lorgnerait vraisemblablement sur l'univers du streaming musical, un territoire aujourd'hui dominé par des structures indépendantes d'une taille lilliputienne par rapport à celle des deux mastodontes. Une nouvelle bataille devrait indubitablement se profiler dans les mois à venir entre Google et Apple en vue d'apposer une mainmise sur cet univers à l'avenir prometteur.

Le streaming musical, une pratique de plus en plus courante

Avec l'avènement de l'ère Internet, les mœurs de la société ont connu des changements significatifs. De nouvelles expériences sont en effet devenues de plus en plus banales aujourd'hui, grâce à l'accélération des innovations technologiques. Parmi ces bouleversements, le phénomène du streaming est un vent nouveau qui s'étend dans tous les foyers, au même titre que les achats musicaux en ligne. Grâce à ce système particulier, les utilisateurs accèdent à un flux continu de vidéo ou de sons par l'intermédiaire d'un navigateur Internet ou d'une application dédiée. L'évolution des techniques a même permis l'adaptation de ce système sur les nouvelles générations d'appareils très prisés actuellement : les terminaux mobiles du type smartphones et tablettes numériques. Aussi, de nombreuses applications dominent aujourd'hui l'univers du streaming. Pandora, Deezer ou Spotify sont par exemple des références pour les passionnés des services de streaming musical. Selon les options d'écoute qui conviennent aux utilisateurs, chacune de ces applications dispose de sa propre grille d'abonnement et de tarifications. Mais en règle générale, un premier accès à ces services de streaming musical est proposé gratuitement suivant certaines conditions.

Un chiffre d'affaires en hausse constante

La montée en flèche du nombre d'amateurs des services de streaming musical n'est plus une situation ignorée par les observateurs ainsi que par les acteurs majeurs évoluant sur Internet. En 2012, les abonnés aux différents sites opérationnels dans ce secteur ont été évalués à 20 millions, soit un bond de 44 % par rapport à 2011. En raison du nombre de plus en plus important de nouveaux utilisateurs qui s'abonnent quotidiennement à ces différents services, Apple et Google ont sans doute pressenti que cette activité devrait s'intensifier et prendre davantage d'ampleur dans l'avenir. Cet engouement du public pour le streaming se traduit par exemple par un chiffre d'affaires constamment en hausse pour l'ensemble des prestataires : + 59 % en 2012 par rapport à l'année qui précède. Une chose est sûre, ce domaine d'activités a encore une marge de progression très importante, ce que n'ont pas manqué d'analyser Google et Apple. Dès lors, anticiper une extension vers ce domaine semble devenu un axe de développement prioritaire pour l'une comme pour l'autre de ces firmes.

Des projets intéressants, mais suscitant les inquiétudes des artistes interprètes

Dans le secteur des produits dématérialisés, Google et Apple ont déjà signé respectivement leur première approche par des succès. Le numéro 1 mondial des moteurs de recherches détient par exemple le service YouTube, considéré comme une base essentielle très importante afin de viser une éventuelle extension vers le streaming musical. Quant à Apple, son incontournable outil iTunes est devenu une référence pour le téléchargement des titres et des albums en collaboration avec les majors mondiaux du disque. Il va sans dire que le pas à effectuer par ces deux colosses de l'informatique n'est alors qu'infime pour étendre leurs zones d'activité vers le streaming musical. Les récents contacts constatés entre la marque à la pomme et Beats electronics sont par ailleurs interprétés comme la pose d'une première pierre pour le scellage d'un partenariat futur. Cette structure travaille en effet sur un projet du nom de Daisy, un service musical sur lequel Apple aurait levé un financement de près de 60 millions de dollars.

Enfin, Google et Apple ne sont pas les seuls à anticiper une extension vers le streaming musical, car Microsoft a déjà mis en place sa propre structure Xbox Musique via sa console. Si les intentions de ces deux géants américains viennent finalement à se concrétiser dans les mois à venir, une certaine partie des acteurs du secteur musical n'ont d'ores et déjà pas hésité à exprimer leurs inquiétudes par rapport à cette éventualité. Au sein d'un communiqué, les artistes et interprètes membres de l'Adami, ou la société civile pour l'administration des droits des artistes et musiciens interprètes, considèrent l'opération comme une grave menace pour la diversité économique et artistique.