m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Des machines et des hommes




D'ici l'été 2015, 2 000 abribus nouvelle génération sevraient être installés dans la capitale


L'abribus intelligent arrive à Paris
Un nouvel abribus, imaginé par la Ville de Paris et conçu par JCDecaux, vise à offrir à aux usagers des transports mais également aux piétons un nouveau mobilier urbain à la fois design et intelligent.
 
Les abribus publicitaires JCDecaux actuels implantés à Paris datent de 1999, les premiers ayant été créés en 1964. Les 2 000 nouveaux modèles, qui remplacement petit à petit les anciens, se veulent plus modernes, adaptés aux personnes handicapées et plus intelligents. Jean-Dominique Hietin, directeur régional Paris-Ile-de-France chez JC Decaux indique que "La plus-value de ces nouveaux abris est double : c’est une meilleure information aux voyageurs et la prise en compte des personnes handicapées".
 
Dessinés par le designer Marc Aurel, ils sont dotés d'un toit opaque en résine aux formes arrondies imitant la découpe d’une feuille de platane. Le banc est plus long et est équipé d'un accoudoir et une large percée dans la paroi vitrée à l'arrière améliore la circulation des fauteuils roulants et des poussettes.
 
Concernant l'affichage voyageurs, un grand panneau informatif avec plans de Paris et du quartier (intégrant les stations Vélib’) sont intégrés ainsi qu'un plan de(s) la ligne(s) de bus concernée(s) et horaires. "La grande nouveauté, ce sont les mâts-totems installés à chaque arrêt ; visibles de loin, ils mentionnent les lignes qui desservent l’arrêt et l’horaire des prochains passages" poursuit Jean-Dominique Hietin. Sur la tranche du panneau, des inscriptions en braille indique les  lignes de bus qui desservent l’arrêt, et on trouve également des boutons déclenchant une annonce vocale qui indiquent la ligne, l’arrêt et l’heure du prochain passage. Enfin, un port USB permet de recharger les appareils mobiles.
 
Sur les 2 000 abris, 100 sont "intelligents", c'est à dire qu'ils sont munis d’un écran tactile affichant une carte interactive du quartier, où l’on peut calculer son itinéraire. De plus, ces mêmes écrans proposent des applis, parfois un peu gadget, comme le fait de pouvoir envoyer une eCard, ce que les touristes trouveront certainement séduisant. Ces modèles seront également dotés de panneaux photovoltaïques.
 
A noter qu'un effort particulier est fait sur la consommation d'énergie des abribus, lesquels dépenseront 35% d'électricité en moins par rapport aux abribus actuels. Des capteurs doivent en effet adapter la luminosité tout au long de la journée.