m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Les lieux de travail ne sont pas des vides culturels. Ils sont habités par des personnes qui apportent avec elles leur passé et leur vie personnelle. Désormais, dans un contexte où la culture sur le lieu de travail est encore plus importante, il faut y ajouter la notion d'authenticité.


L'entreprise et l'authenticité des salariés
Pour remettre en perspective cette notion d'authenticité, on peut revenir sur l'ère industrielle où le travail à la chaine et l'individualisme venaient se heurter à tout apport d'authenticité dans l'entreprise comme tout ce qui pouvait menacer le bon fonctionnement des machines. Dans ces temps de forte influence de la culture industrielle, le soi authentique était souvent négligé au profit de la culture populaire.
 
Authenticité vs besoin d'appartenance
 
Notre authenticité est aujourd'hui toujours mise à mal. En témoignent les images des canons de beauté que nous renvoient la société à des fins marketing, images qui sont tout sauf authentiques. Elles incarnent plutôt la perfection inaccessible grâce à Photoshop. En conséquence, on a naturellement tendance à vouloir cacher notre authenticité imparfaite. Un exemple masculin est la publicité pour la bière qui démontre clairement que boire de la bière vous rend attirant pour le sexe opposé et ne pas en boire, c'est tout le contraire. Une pression qui contraint trop souvent d'abandonner son authenticité au profit d'une trop rapide ascension sociale. Comme s'il fallait aujourd'hui constamment choisir entre notre authenticité et notre besoin d'appartenance.
 
Sur le lieu de travail, il n'est pas question d'afficher de manière trop catégorique son authenticité et de risquer de s'isoler ou de jouer cavalier seul. Il y a plus à perdre qu'à gagner. En revanche, être vigilant sur le fait de défendre son point de vue personnel de manière pragmatique et bienveillante, sera sûrement bénéfique pour la bonne marche de votre service. Respecter l'authenticité des salariés, leur besoin de veiller à l'éthique par exemple, a un impact certain sur le bien être en entreprise et prévient, d'une certaine manière, certains burn out.
 
Assouplir les process et laisser les salariés exprimer leur identité
 
Finalement, l'entreprise a tout intérêt à laisser les salariés exprimer leur authenticité. Depuis le manager, qui permettra à son salarié d'ajouter sa touche personnelle à sa manière d'atteindre ses objectifs, jusqu'aux ressources humaines qui devront intégrer ce facteur dans les formations proposées et ne pas trop cadrer les salariés dans des parcours trop rigides et stéréotypés. L'entreprise ne doit pas oublier que les salariés sont aujourd'hui tous en quête de sens à leur travail, remettent en question l'obéissance dans son appréhension la plus mécanique et tout acte de contrôle jugé abusif.