m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le groupe français Darty a rapporté ce jeudi le résultat de ses opérations courantes. Le groupe français spécialisé dans la vente d’électroménager, de matériel informatique et d’audiovisuel, qui va désormais retourner chez la Fnac, enregistre une hausse considérable de son exercice 2015-2016.
La Fnac a mené une rude bataille avec le groupe Conforama pour le rachat de Darty. Apres plusieurs mois de bataille, Conforama a finalement rendu les armes et a laissé le contrôle à la Fnac. Cette dernière a dû débourser beaucoup d’argent pour l’acquisition de près de 51,8% du capital du groupe Darty.


Le résultat opérationnel de Darty connaît en hausse considérable avant le rachat de la Fnac
L’Hexagone le marché principal de Darty

Ce dernier confirme bien son redressement. L’enseigne d’électroménager a connu une hausse significative du résultat de ces opérations courant il a atteint les 24% qui en valeur est à 93,1 millions d’euros  grâce aux activités menées en France. Ces ventes ont augmenté de 6% en France.
Ce résultat positif est sans doute imputable aux importantes initiatives que le groupe avait pris dans leur stratégie de renforcement, signale le président Alan Parker. L’enseigne d’électroménager s’est totalement reconcentré sur la France où il effectue maintenant plus de 70% de ses ventes.

En France, il a pu enrichir sa stratégie de multicanal et a pu assoir en toute liberté son réseau de magasin. Dans l’Hexagone principale marché du groupe Darty, le résultat opérationnel courant (ROC) a augmenté de 39% soit 97 millions d’euros en valeur, surtout grâce à une augmentation de valeur des cessions immobiliers. Ce qui permet d’atteindre un chiffre d’affaires français de 2,95 milliards d’euros, une progression de 4,9%. Il faut signaler aussi que le groupe a adopter des stratégies qui ont permis d’améliorer leur gamme de produits à l’occurrence la vente accentuée de produits blancs durant le premier trimestre, avec des marges plus élevées que d’habitude. 
 

L’opération avec la Fnac

Le président affirme que tous ces actions ont instauré un climat favorable mais aussi il leur a permis d’être plus attractif et de reconsidérer l’offre de la Fnac. Le directeur général Régis Schultz était plus favorable à l’offre de Conforama durant la bataille de rachat. Il a finalement quitté la présidence du groupe en France. Il est actuellement installé à Londres où il continue à exercer son poste de directeur général du groupe.

Il faut rappeler aussi que les instances de la concurrence examinent toujours cette coalition entre le groupe Darty et la Fnac. Les autorités vont trancher en juillet après concertation des acteurs du marché. Il faut aussi noter que le résultat net total de l’exercice a chuté jusqu’à 3,7 millions d’euros, alors qu’il était à 13,8 millions d’euros l’exercice précédent.  Le groupe a été pénalisé par des opérations exceptionnelles. C’est un montant de 36,5 millions d’euros, qui peut être expliqué par les coûts de réorganisation occasionnés par le projet de la Fnac, 3,9 millions d’euros versés pour des services d’honoraire lors de la batailles, mais aussi imputable aux nouveaux systèmes organisationnels établis aux Pays-Bas.