m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le management par projet issu du système militaire est peu à peu devenu une méthode organisationnelle incontournable, pour bon nombre d'entreprises du civil. Cependant, la mise en place d'une organisation, dans le cadre d'un management par projet, obéit à des règles auxquelles il faut s'astreindre, pour que celui-ci soit une réussite.


Les conditions nécessaires à la réussite du management par projet
Choisir le chef de projet

Faire travailler différentes équipes, de différents services, n'est pas toujours aisé. Aussi, le chef de projet doit avoir de bonnes compétences en communication, mais aussi être une personne reconnue de l'entreprise. Avec de grandes qualités humaines et une forte expérience managériale, le chef de projet doit savoir gérer les conflits entre services, et ceux qu'il aura lui-même. Car lors de la mise en place d'un management par projet, les chefs de service seront les premiers à entrer en conflit avec lui. Il lui sera également nécessaire de dédier une équipe à la gestion du projet et une autre au pilotage pour l’appuyer dans sa mission. En choisissant ses équipes, les fournisseurs et les prestataires, le chef de projet définit les objectifs selon un cahier des charges qu'il devra respecter à la lettre, tout en admettant la part d'inconnue, vers laquelle le projet pourrait aboutir. Le chef de projet est donc un point clé du management par projet, et ce dernier devra être choisi avec la plus grande précaution, sachant qu’il aura un niveau élevé de responsabilité dans le succès ou l’échec du projet.

Projets pilotes et métarègles

Outre les nombreux avantages du management par projet, dont la réduction des coûts et des cycles de production, ainsi que l'amélioration de la qualité des produits, ce dernier nécessite la mise en place d'un système informatique pour lequel il y aura un temps d'adaptation, plus ou moins long. Un ou deux projets pilotes seront alors nécessaires pour s'assurer de la bonne maitrise des processus, et pour que l'instauration du management par projet soit un succès. Les projets pilotes serviront notamment à valider les métarègles, ces dernières étant les règles qui définissent celles du fonctionnement du projet. Ainsi, selon l'avancement de ce dernier, des modes de gestion utilisés, ou des processus de développement, les métarègles serviront à cadrer le projet. Elles sont donc un autre pilier du succès d'un management par projet et doivent être élaborées avec le plus grand soin. Il convient donc de passer en revue quelques métarègles de base, d'un management par projet.

Développement et gestion

À la définition des métarègles, il est important que ses dernières tiennent compte du développement de la valeur recherchée, ainsi que de la gestion des données récoltées avant et pendant le déroulement du projet. Ainsi, grâce à une ligne directrice, préétablie par ces métarègles, la part d’inconnue pourra être réduite au fur et à mesure que le projet avance, et chaque évènement pourra être anticipé avec davantage de précisions. À chaque fin de cycle, une re-projection permettra de définir des protocoles plus appropriés à l’aboutissement de l’objectif recherché. Ainsi, le projet prendra forme, étape par étape, chacune d’entre elles faisant l’objet d’une analyse, et d’améliorations. À chaque niveau d’avancement, les résultats sont portés au regard du chef de projet, qui décidera alors des actions à mener. C’est donc une gestion proactive que le management par projet exige, mais aussi un suivi permanent des processus de développement.