m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Ethique et responsabilité




L'association Admical a récemment présenté les résultats de son premier baromètre du mécénat des entrepreneurs réalisé en partenariat avec TNS Sofres qui démontre que les entrepreneurs, en France, sont nombreux à être mécènes à titre personnel.


Les entrepreneurs mécènes en France
Le baromètre montre un tableau positif de l'engagement des chefs d'entreprises et des cadres dirigeants vis à vis du mécénat individuel. Celui-ci se distingue en effet du mécénat d'entreprise et vient le plus souvent en supplément pour nombre de ces acteurs.
 
Le Président de l'Admical, François Debiesse, a déclaré lors de la présentation de l'étude : « Un nombre impressionnant d’entrepreneurs ont une vraie conscience du rôle sociétal qu’ils peuvent jouer, bien au-delà de leur rôle économique ». En effet, pas moins de 56% des chefs d'entreprises et cadres dirigeants interviewés ont agi sous la forme de dons, se situant en moyenne à 900 euros par an. Ils sont également 54% à avoir mis leurs compétences professionnelles à disposition, soit pour des prestations de conseil, de médiation (réseaux...), ou d'aide à la levée de fonds. Enfin, 83% d'entre eux se disent principalement motivés par l'envie de se rendre utile.
 
L'étude montre en outre que les entrepreneurs ne sont pas des mécènes comme les autres. Ils sont plus facilement donateurs que le grand public, se montrent plus généreux et s'engagent donc autant dans l'action que dans le don. Ils s'avèrent très impliqués vis à vis de leurs réseaux et créent plus facilement des structures, avec une préférences pour les projets locaux. Ils utilisent leurs réflexes et savoir faire professionnels dans leur engagement et notamment la méthode de gestion de projet.
 
Nombre d'entre eux se dédient à une cause sociale ou sanitaire, mais aussi éducative. Ils croient en effet dans leur utilité sociale et s'engagent pour transmettre des valeurs. Selon l'étude, ils "s'engagent pour transmettre des valeurs dans lesquelles ils croient et s'attribuent une responsabilité de rendre ce que la société leur a donné". On note enfin chez ces entrepreneurs une mobilisation importante du levier fiscal associé à leurs actions.
A noter que l'association Admical a transformé sa Charte qui a désormais l'ambition "d’établir plus de repères, notamment en matière d’éthique et d’engagement au sein du mécénat". Admical devient donc « l’association carrefour du mécénat », au-delà du mécénat d’entreprise.