m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Selon une étude Dimension Data, manquent de maturité quand il s’agit de planifier leurs initiatives en matière d’EUC (End-User Computing), préférant mesurer les réactions plutôt que d’agir de façon stratégique.


Les grandes entreprises peuvent mieux faire sur le End-User Computing
Le End-User Computing fait référence à un panel de services qui simplifie la fourniture d’applications dans la perspective de l’utilisateur final, que ces applications soient gérées en local ou dans le Cloud. Cette notion est étroitement associée à la virtualisation des postes de travail (ou VDI) mais l’EUC emprunte aussi au BYOD (Bring Your Own Device), aux technologies de clients légers ou encore au partage de fichiers dans le Cloud. Selon Dimension Data dans son étude « 2015 Mobile Workforce Report », les grandes entreprises ne savent pas comment aborder ce concept dans le cadre d’une stratégie cohérente, ni gérer la prolifération des équipements et les risques de sécurité associés. Dans le même temps, les entreprises à travers le monde envisagent une approche davantage centrée sur l’utilisateur, en introduisant des concepts de mobilité.
 
Cette étude a été réalisée auprès de 730 entreprises employant chacune au moins un millier de personnes, dans cinq régions du monde, 11 pays et 14 secteurs d’activité, et avait pour but de comprendre les défis auxquels les DSI sont confrontés lorsqu’il s’agit d’adopter une approche centrée sur l’utilisateur, mais également de livrer des éclairages sur les stratégies et habitudes qui influent sur l’EUC.
 
D’après l’étude, 44 % des entreprises interrogées ont intégré la mobilité dans une stratégie générale d’EUC et ont prévu un budget pour déployer l’EUC sur des équipements multiples, tandis que 13 % n’ont mis en place aucune stratégie d’EUC. En moyenne, l’EUC représente 28 % du budget informatique. L’étude indique que près de deux tiers (61 %) des participants disent enregistrer un retour sur investissement de leurs initiatives dans le domaine de l’EUC, tandis que 65 % estiment en tirer un avantage concurrentiel. Dimension Data voit dans la mobilité en entreprise le concept d’intelligence connectée, c’est-à-dire la disponibilité permanente et transparente des ressources, des équipes et des informations.
 
Parmi les autres faits marquants de l’étude, le fait que la gestion du parc mobile et les applications mobiles viennent en tête des projets pour 2016, que la sécurité représente l’unique composante prioritaire de l’EUC chez près de la moitié (43 %) des participants, suivi de la gestion des services informatiques.  Alors que le collaborateur moderne s’attend à un accès pour tous, à tout moment et partout, 82 % des entreprises déclarent que l’obstacle numéro un auquel se heurtent les projets d’EUC est la protection des données de l’entreprise et l’offre d’une expérience utilisateur de qualité.  Les résultats complets de l’étude 2015 Mobile Workforce Report seront rendus publics le 20 octobre 2015 au cours d’une conférence virtuelle.