m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Il était vraiment plus que temps pour Dailymotion de se voir doter d’un nouveau plan de relance pour tenter de tirer son épingle face à la rude concurrence qui lui est imposée par Youtube. Depuis sa reprise par Vivendi qui en détient les 90% des parts, la chaîne de diffusion des vidéos et autres contenus similaires fait face à des nombreuses difficultés. C’est ce mardi dernier à Cannes que Vivendi rendu publique les différentes stratégies qui devront tenter de redonner un second souffle au site qui souffre de la grande domination de son rival.


Nouveau plan de relance de Dailymotion
Une nouvelle version du site

L’objectif premier de la chaîne reprise à 90% par Vivendi, et dont Orange détiendrait toujours les 10%, est de vraiment proposer des contenus nouveaux permettant aisément de faire la distinction avec sa concurrente Youtube. C’est ce mardi que cette nouvelle version, qui sera disponible dès ce mois de juillet a été rendue publique. Désormais, la plateforme sera composée de quatre grands axes d’informations : l’actualité, le divertissement, le sport et la musique.

Selon Maxime Saada, le directeur général de la Chaîne, il sera question de proposer les vidéos à la une, et ce chaque jour. Cette version donnera donc l’occasion regarder ce que vous n’aurez pas du manquer. La cible elle aussi a changé dans le fond. Bien que la chaîne propose toujours des vidéos émanant de production amateur, elle axera plus ses contenus vers une cible comprise entre 25 et 49 ans. La catégorie professionnelle sera privilégiée.
 

Des nouveaux accords pour soutenir ses 300 millions de visiteurs par mois

Lors de cette annonce, il a aussi question de livrer des informations sur les différents accords qui ont été signés afin de soutenir ses 300 millions de visiteurs chaque mois. C’est en effet ce flux que les responsables de Dailymotion se vantent de recevoir tous les mois. Des accords ont été conclus avec Universal Music, qui n’est autre qu’une des filiales de Vivendi, mais aussi avec d’autres structures américaines comme CNN et Vice.

Pour son axe sportif, la chaîne prévoit la diffusion de contenu en direct. Le récent Open de tennis d’Australie en est un exemple. D’ici la fin de l’année, des nombreux recrutements devraient aussi permettre de relancer la dynamique de la chaîne. Tous ces nouveaux collaborateurs devraient aider à poursuivre le travail de fond entrepris pour assainir tous les contenus proposés, afin de limiter les risques d’intrusion de données explicites violentes ou sexuelles.