m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Des machines et des hommes




Internet est désormais une véritable industrie qui s’est fortement professionnalisée. Pour ses besoins cette industrie a transformé des métiers anciens, mais elle a surtout créé de nouvelles fonctions : web designer, chargé de référencement, community manager, pour n’en citer que quelques-uns. Champ en évolution perpétuelle, Internet impose dans ses métiers ses propres valeurs : évolution et polyvalence.


Nouveaux métiers du web et polyvalence
Un domaine hautement technologique

L’univers d’Internet est un univers technologique par essence. Il y est question de langage HTML, de programmation, de flash par exemple. D'autre part, c’est un domaine en perpétuelle évolution. Les technologies ne cessent de proposer de nouveaux procédés dont les sites sont friands pour se démarquer. Ainsi, le succès de la géolocalisation qui permet de mieux cibler l’internaute pour lui proposer les offres les plus pertinentes crée une demande à laquelle les techniciens du Net doivent immédiatement répondre. Les supports sont également variés : PC, smartphones, tablettes tactiles obligent à utiliser des technologies différentes. Domaine technologique, l’industrie Internet a créé des nouveaux métiers purement techniques : développeur web, intégrateurs. Mais au sein de ces métiers incontestablement techniques la polyvalence est requise du fait même de la diversité des supports. Il n’est pas possible par exemple de proposer la même page sur un smartphone et sur un PC. Le même constat concerne tous les métiers de la sécurité web avec l’impératif crucial de protection des données des entreprises et des internautes. Les spécialistes de la sécurité sont contraints à une ouverture de leur compétence technique face aux caractéristiques différentes des types de réseaux, 3 G, 4 G, Wifi, câble.

Une polyvalence généralisée

Mais Internet c’est aussi des acteurs très différents dont les priorités ne sont pas les mêmes : sites institutionnels, sites e-commerce, site de services, réseaux sociaux, blogs. Pour faire face à ses besoins de plus en plus spécifiques, l’industrie du net crée de nouveaux métiers. Ainsi, le community manager, métier tout nouveau, est né du développement des réseaux sociaux. Pour gérer leur image sur tous les types de réseaux, organiser le buzz, les entreprises ont recours à ces professionnels de l’image et du buzz. Mais alors que sa fonction n’est pas du tout technique, le responsable de communauté ne peut faire l’économie de solides compétences techniques. C’est le trait général de tous les métiers du web. Ainsi pour un rédacteur web, chargé de rédiger les nombreux contenus des sites web, la connaissance du langage de programmation HTML et de ses balises est un plus. On imagine mal un chargé de marketing web ignorer les outils techniques de réseaux sur lesquels il doit déployer son art. Quant aux créatifs et autres graphistes du web, si leur créativité est essentielle, ils ne peuvent la mettre en œuvre sans une parfaite connaissance technique des logiciels de pointe, et de langages informatiques. L’industrie du web est désormais arrivée à maturation. Industrie évolutive et technologique elle a ses propres besoins et ses propres règles. Grande pourvoyeuse d’emplois elle offre des opportunités passionnantes.