m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le Groupe EDF, via sa filiale EDF Renewable Energy (EDF RE, branche nord-américaine d'EDF Energies Nouvelles), a conclu un partenariat avec Procter & Gamble pour fournir en électricité d'origine éolienne tous les sites nord-américains de fabrication des produits P&G de soin du linge et de la maison (tels que Febreze ou Mr Propre).


Partenariat entre ERDF et Procter & Gamble aux Etats-Unis
Ce partenariat est présenté comme une solution concrète pour l'American Business Act on Climate Pledge rassemblant des entreprises américaines engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique. Une cérémonie officielle de signature s'est tenue à la Maison Blanche. Pour célébrer cette collaboration, EDF et Procter & Gamble ont construit symboliquement une animation inédite d'éoliennes miniatures devant le Capitole, à Washington.

L'électricité vendue à P&G dans le cadre d'un contrat de fourniture d'électricité à long terme sera produite à partir d'un parc éolien qui sera mis en service fin 2016 dans le comté de Cooke (Texas). D'une capacité de 123 MW bruts, il permettra à P&G d'éviter l'émission de plus de 200 000 tonnes de CO2 chaque année et de contribuer significativement à leur engagement d'atteindre 30% d'énergie renouvelable pour alimenter leurs usines dans le monde d'ici 2020. Depuis 2011, EDF a franchi la barre du gigawatt d'éolien installé dans cet état, démontrant sa place parmi les plus grands développeurs d'énergies renouvelables en Amérique du Nord.

La Maison Blanche a déclaré récemment que 81 entreprises avaient signé l'engagement "American Business Act on Climate Pledge", promettant de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Parmi les compagnies signataires de cet engagement figurent Coca-Cola, Apple, Intel, IBM et Walmart. Ces entreprises sont implantées dans les 50 États du pays, emploient plus de neuf millions de personnes et représentent 3.000 milliards de dollars de chiffre d'affaires par an, ainsi qu'une valeur boursière totale de plus de 5.000 milliards de dollars, a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué. Ces entreprises ont accepté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, d'augmenter leurs investissements à faible émission, et d'utiliser davantage les énergies propres, entre autres mesures.
 
L'American Business Act on Climate Pledge a été lancé en juillet dernier. Treize entreprises américaines dont Microsoft l'avaient signé en s'engageant à consacrer 140 milliards de dollars à de nouveaux investissements de technologies à faibles émissions carboniques, et à produire plus de 1.600 mégawatts en énergies renouvelables.