m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

La réussite d'une entreprise dépend pour beaucoup de sa capacité à gérer les talents, à obtenir de l'engagement auprès de ses employés et à susciter de l'adhésion autour de la culture de l'organisation. Et ces trois éléments sont intimement liés.


Recrutement, rétention et évolution des talents dans la culture d'entreprise
La gestion des talents c'est avant tout la capacité d'une organisation à recruter, à retenir et à faire évoluer les salariés "talentueux". Cette capacité sera d'autant plus forte qu'elle sera relayée par un réel engagement de la part des employés, l'engagement étant devenu un "buzz word" pour signifier l'investissement individuel de chacun, l'énergie, la connaissance et la créativité mises au service de l'organisation. La culture d'entreprise contribue à l'engagement des salariés, par sa dimension de véhicule des valeurs et des comportements au service d'un environnement favorable aux employés et donc à la réussite de l'entreprise. Les facteurs d'engagement impactent donc les trois dimensions de la gestion des talents que sont le recrutement, la rétention et l'évolution.
 
Les campagnes de recrutement ciblent aujourd'hui majoritairement la génération Y. Le recrutement, c'est le premier contact du candidat avec l'entreprise, contact qui doit engager un bon candidat à pousser sa candidature plus loin dans le process de recrutement. La culture d'entreprise doit être en ligne avec ce process de recrutement et répondre aux souhaits et valeurs des Millenials. Ces derniers recherchent un travail ayant une dimension sociale, technologique et motivante au delà de la rémunération. Ils apprécient en outre des process de recrutement qui passent par les réseaux sociaux, rapides et fluides et attendent une prise en compte personnalisée de leur candidature.
 
Retenir les talents est souvent un facteur de coût important pour l'entreprise. Là encore, un engagement fort de la part d'un salarié permettra de le retenir davantage. Trop d'entreprises manquent encore d'une culture organisationnelle attractive permettant un engagement fort de leurs salariés. Alors que les Baby boomers apprécient un environnement de travail et des bureaux leur permettant de se donner tout à leur mission, la génération Y veut avant tout qu'on lui reconnaisse ses compétences et son autonomie.
 
Enfin, l'évolution d'un employé talentueux se joue dès son premier jour dans l'entreprise. Il est primordial de montrer au salarié que son engagement est à la hauteur des perspectives de carrière qui s'offrent à lui. Et cet aspect de la gestion des ressources humaines doit être une dimension forte dans la culture de l'entreprise. Cela peut également prendre la forme de proposition de formation individualisée, de coaching ou de mentoring, ou encore d'inscription dans des réseaux professionnels et des colloques.
 
La connexion entre recrutement, rétention et évolution se situe donc dans une culture d'entreprise partagée et donnant une vraie valeur ajoutée à l'entreprise sur son marché.