m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

A quelques semaines du déploiement national du compteur communicant Linky, Philippe Monloubou, président du directoire d'ERDF et Benoît Thieulin, président du conseil national du numérique ont officiellement inauguré le laboratoire Linky Lab.


Un laboratoire de test pour Linky, le compteur communiquant d'ERDF
Dans ce laboratoire, une quarantaine d'ingénieurs et de techniciens mettent à l'épreuve une centaine de compteurs Linky chaque jour. Leur but : tester la fiabilité et la robustesse du matériel. « Nous allons installer 35 millions d'objets connectés » explique Bernard Lassus, directeur du programme Linky à ERDF « et ces compteurs vont devoir non seulement fonctionner de manière fiable pendant 20 ans mais encore ils doivent pouvoir évoluer durant toute leur vie ».
 
C'est ce challenge inédit qu'à salué Benoît Thieulin, président du conseil national du numérique: « Cela construit peu à peu une vision française et européenne de la transition numérique qui n'est pas seulement californienne ! ». Au cours de la présentation du Linky lab, les invités ont pu constater que le compteur communicant était la partie visible d'une véritable chaîne numérique, entièrement automatisée et sécurisée. Philippe Monloubou, président du directoire d'ERDF a rappelé que le Linky lab était « le symbole de la transition numérique qui accompagne dans l'entreprise la transition énergétique » un moment-clé où ERDF tiendra un nouveau rôle, celui « d'opérateur de données neutre et tiers de confiance, garant de la protection des données sensibles, facilitateur du marché de l'électricité, de la transition énergétique, du développement des services énergétiques et numériques ».
 
Les 35 millions de compteurs seront posés d'ici à la fin de 2021. Et c'est au Linky lab qu'ERDF s'assure qu'ils rendront bien les services attendus pendant au moins les 20 prochaines années. Linky est la nouvelle génération de compteurs d’électricité. Les compteurs équipant actuellement les foyers sont de différentes générations, la plus récente remontant aux années 1990. Depuis, la technologie a évolué et les nouveaux compteurs communicants Linky rendent possibles de nouveaux services pour les clients, les collectivités locales, les fournisseurs ou encore les producteurs. Cette nouvelle technologie devrait faciliter les économies d’énergie. Pourtant, Linky a ses détracteurs. Ils dénoncent une décision prise malgré les nombreuses interrogations qui persistent sur le respect de la vie privée et l’innocuité de ces appareils.