m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Hier, Apple a initialisé son programme de recyclage d’iPhone qui permet non seulement de donner une seconde vie au téléphone mais aussi de fidéliser le client. S’agit-il d’une nouveauté ?


Vers une économie circulaire des smartphones
Apple à la recherche de la revalorisation de ses téléphones mobiles usagés

Déjà entré en action aux Etats Unis à l’été 2013, le programme de recyclage est étendu en France depuis hier, 03 mars 2014. Le principe est simple : en cas de rachat d’un appareil neuf, une valeur forfaitaire sera accordée à la reprise de l’appareil usagé.

Il s’agit en quelque sorte d’un système marketing à l’image de ce qui existe dans le marché automobile. Souvent, vous pouvez observer des publicités qui reprennent l’ancien véhicule à une valeur tout à fait attrayante pour déclencher l’acte d’achat qui était programmé bien plus tard.

Le prétexte de la revalorisation est bon. Il permet au client de se débarrasser de son ancien appareil qui pourrait encombrer un cimetière high-tech dans un tiroir de la maison. De plus, cela permet du point de vue moral d’effectuer une bonne action pour la planète.

Toutefois, l’offre est destinée aux clients fidèles de la marque à la pomme. La reprise ne sera pas effectuée chez Apple dans le cas où vous ayez un smartphone concurrent.

Valorisation marchande des smartphones d’occasion

Le fait que les abonnements téléphoniques sans combiné se soient développés avec l’arrivée de Free, le téléphone qui était souvent changé tous les dix-huit mois en moyenne voit son utilisation prolongée. Dès mi-2012, les petits revendeurs d’électronique, comme ceux de la rue Montgallet à Paris ont vu les demandes de vente de téléphone d’occasion exploser. Comme le constate Marc Thoumyre, directeur de la PME magicrecycle.com, « quand on met quelques iPhone reconditionnés en vente sur notre site, les internautes se jettent dessus ».

Qui est réellement prêt à dépenser presque 700 € dans un iPhone sans abonnement ? Les réparations sont aujourd’hui monnaie courante, et les anciens téléphones sont aujourd’hui vendus en pièces détachées soit à des reconditionneurs de la rue Montgallet par exemple, mais aussi sur des sites spécialisés en ligne.

Le téléphone mobile d’occasion peut donc avoir une cotation, comme un Argus. Cela permet selon différents canaux de revente, de recycler l’appareil, tout ou en partie. Pour favoriser ce filon, la durée de l’obsolescence technique programmée peut-être réduite, mais ce n’est pas encore avéré.

Revendre ou faire reprendre son appareil ?

Cette économie circulaire qui se met en place progressivement est aussi favorisée par le choix du consommateur dans le canal de recyclage. Apple pourra reprendre son ancien iPhone. Des revendeurs privés pourront aussi reprendre un appareil d’une autre marque pour un appareil plus moderne et neuf. Le possesseur peut aussi le revendre directement en pièces détachées ou intégralement à un reconditionneur. C’est bien cela la nouveauté : le choix du canal de recyclage.
Alors, avant d’acheter un nouvel appareil, il semble important d’effectuer sa petite enquête pour aller vendre l’ancien appareil au plus offrant, qui ne sera pas forcément Apple.