m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Face à de lourdes mesures de sécurité quant à la protection des données personnelles et un marché qui reste très local, Yahoo décide de se retirer du marché chinois après le départ progressif de ses compagnons.


Le retrait du moteur de recherche Yahoo en Chine
Quelles sont les raisons qui poussent les réseaux étrangers à quitter la Chine ?

Depuis la fermeture de sa messagerie en 2013, Yahoo a limité ses activités en Chine. A ce sujet, le porte-parole de Yahoo a justifié ce retrait en chine par un environnement juridique et commerciale de plus en plus difficile.

A cela s’ajoute que le mois dernier, le réseau social professionnel LinkedIn de Microsoft avait annoncé son départ, un départ qu’il a mis également sous le compte d’un environnement difficile. Au risque de menacer la stabilité politique, la chine exige l’absence de débat sur des sujets politiques sensibles et la publication de contenus en rapport avec ce thème. Et c’est ce qui explique d’ailleurs le blocage en Chine des réseaux sociaux américains Facebook, Twitter, Instagram et YouTube, de l'encyclopédie Wikipédia, tout comme d'autres médias étrangers par « la grande muraille informatique ».

Le rapport du réseau Yahoo à la Chine

Prenant compte d’une faible insertion de l’Internet sur le marché chinois, Yahoo a vu en cette situation une opportunité d’acquérir plus de parts de marché en lançant un moteur de recherche en 1999.
Une situation qui a bien évidemment connu un changement puisqu’à présent la chine est l’un des pays les plus connectés au monde grâce à une multitude d'entreprises tout aussi dynamiques qu’innovantes.
Si l’on se tient au propos du groupe, depuis le 1er Novembre, le service de Yahoo n’est plus disponible depuis la Chine continentale.

Le pays exige le respect d’un bon nombre de règles qui non seulement entravent l’évolution de ces réseaux étrangers et en même temps ne concorde pas avec l’univers numérique. Ce qui explique l’extraction des réseaux comme Linkdlen, Facebook et des autres réseaux pour se libérer de ces barrières. Ces barrières entravent la liberté de ces réseaux qui ont le rôle de partager des informations.