m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Dans le but de mieux garantir son efficacité et s’inscrire dans une dynamique à long terme, le géant de la biotech Valneva a annoncé depuis quelques temps la mise à jour de ses perspectives. C’est une façon pour lui d’anticiper un chiffre d’affaires total qui est compris entre 85 et 100 millions d’euros contre 80 à 105 millions d’euros précédemment. Aussi, il a annoncé que Peter Buhler sera du groupe en qualité de Chief Financial Officer dès le 1er janvier et que le Vice-Président Senior d’avant Vincent Dequenne qui était chargé des opérations a été nommé comme Chief Opérating Officer. Ce que nous allons vous expliquer dans les lignes qui suivent.


Valneva met à jour ses perspectives annuelles
Les axes essentiels dégagés

Il s’agira de trouver un spécialiste du développement de vaccins prophylactiques contre les maladies infectieuses qui ont des options thérapeutiques qui sont très limitées. Aussi, le chiffre d’affaires devra atteindre des millions d’euros tirés dans différents pays du monde. Il faut aussi, que le modèle d’affaire du portefeuille de vaccins soit diversifié pour le large public. Le financement et le développement des cliniques se feront par une infrastructure spécialisée.  Actuellement, le capital détenu est de 15,07 %. Pour ce qui est du groupe Grimaud la Corbière il s’élève à 8,78 % contre 8,20 % pour le britannique MVM life Science.

Les enjeux pris en compte

Une stratégie à moyen terme a été mise en place  pour la poursuite du développement des vaccins d’Ixiaro et Dukoral pour financer sa R et D. Aussi, une stratégie d’innovation inhérente au modèle d’affaires est soutenue à hauteur de 85 millions d’euros.  Il faut également développer le seul vaccin en développement clinique contre la maladie de Lyme. De même que le vaccin à injection unique contre le chikungunya et l’unique vaccin contre la Covid-19. Par ailleurs des stratégies en matière environnementale sont dégagées avec la réduction régulière des impacts environnementaux.

Les partenaires en question

Ces différentes actions seront visibles grâce au gouvernement britannique, qui a fait des commandes de 100 millions de doses de vaccins anti-covid d’ici 2022 et pour 190 millions prévues d’ici 2025. Ce qui est estimé à 1,4 millions d’euros en global. Aussi Pfizer va apporter son aide pour le co-développement et la commercialisation d’un vaccin contre la maladie de Lyme pour une valeur de 308 millions d’euros. Ce qui permettra de mener à mener ces différentes actions de manière optimale avec l’atteinte de nombreux défis.

Cité dans cet article : Perspectives annuelles Valneva