m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le groupe Altrad vient d’acheter Endel filiale d’Engie, Endel est spécialisé dans la maintenance industrielle et nucléaire. Le projet d’Engie est de précipiter son développement dans les énergies renouvelables. C’est dans un vaste programme de cession que s’inscrit cette opération.


Endel, filiale d’Engie spécialisée dans la maintenance industrielle, désormais propriété d’Altrad
Étape par étape, Engie est en train de se métamorphoser. Expert dans son domaine précisément dans les services industriels, le groupe français Altrad a déclaré l’acquisition pour de bon d’Endel la filiale du n°1 de l’énergie spécialisée dans la maintenance industrielle. C’est avec l’approbation de l'État qui détient 23,64% d’Engie et celui d’EDF principal client de l’activité nucléaire d’Endel que cette cession a été rendue possible. La somme dégagée pour l’opération n’a pas été rendue public mais le Figaro a estimé en août dernier que la reprise  pourrait s’effectuer « à prix négatif ». L’action de maintenance industrielle de la filiale a fait face à des difficultés. Il s’agit d’une information que le patron d’Altrad dément sans s’épancher dans des détails.

Endel qui emploie quelque 5.000 personnes, a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 595 millions d’euros en 2021. La société s’active notamment dans les centrales nucléaires mais également dans la pétrochimie, la sidérurgie ; l’industrie navale et même dans la pharmacie.  Dans le cadre de son recentrage sur les énergies renouvelables et les infrastructures notamment, Engie avait annoncé en 2020 son désir de vendre cette filiale.

Les activités d’Endel sont beaucoup trop complémentaires de celles d’Altrad. L’objectif en travaillant de concert, c’est de créer de la valeur non pas seulement pour les clients mais surtout pour les équipes en leur offrant les possibilités de mettre en œuvre un plan bien structuré , stratégique et viable sur le long terme tels sont en substance les maux du président du groupe Mouhamed Altrad.