m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Cinq ans après le lancement de beaucoup d’offres à prix réduits, Free réalise des revenus dans sa branche mobile de plus de deux milliards d’euros pour le compte de 2016. Pour coller à cette même tendance en 2017 et 2018, la maison annonce une augmentation de ses investissements pour passer encore à une vitesse supérieure dans le déploiement de ses réseaux.Free tire son épingle du jeu et s’ouvrira un nouveau marché
Depuis 2012, année de son arrivée dans le monde du mobile français, la maison de télécoms a pour la première engrangé une marge supérieure à 35%. A noter aussi, l’importance de la concurrence dans ce secteur qui reste limité à quatre opérateurs de taille. Dans quelques mois, probablement d’ici le terme de cette année voire le début 2018, Free fera son entrée sur le marché du mobile en Italie.
Son fondateur Xavier Niel s’exprimant au sujet de ce projet : « Nous avons tout pour aller créer quelque chose de nouveau là-bas, et apporter aux consommateurs un peu d’honnêteté et de transparence dont ils ont besoin ». Il s’est dit au passage étonné que les forfaits mensuels en Italie soient facturés sur une base de 28 jours. Aucune prévision n’a été donnée sur ce projet.


Free : vitesse supérieure en 2016 et augmentation de ses investissements
Free tire son épingle du jeu et s’ouvrira un nouveau marché

Depuis 2012, année de son arrivée dans le monde du mobile français, la maison de télécoms a pour la première année engrangé une marge supérieure à 35%. A noter aussi, l’importance de la concurrence dans ce secteur qui reste limité à quatre opérateurs de taille. Dans quelques mois, probablement d’ici le terme de cette année voire le début 2018, Free fera son entrée sur le marché du mobile en Italie.

Son fondateur Xavier Niel s’exprimant au sujet de ce projet : « Nous avons tout pour aller créer quelque chose de nouveau là-bas, et apporter aux consommateurs un peu d’honnêteté et de transparence dont ils ont besoin ». Il s’est dit au passage étonné que les forfaits mensuels en Italie soient facturés sur une base de 28 jours. Aucune prévision n’a été donnée sur ce projet.
 

Atteindre l’équilibre et croître encore en France

Revenant sur les raisons qui feront que le marché italien leur soit favorable, son fondateur rajoute : « vous avez beaucoup d’autres choses (en plus de la base de 28 jours) qui ont été intégrées dans les offres pour proposer des prix faibles, mais qui réellement, font que les trois opérateurs italiens sont les plus détestés d’Europe par les consommateurs ». Iliad espère ainsi atteindre son équilibre en termes de marge en Italie, même avec une part de marché inférieure à 10%.

Les investissements qui seront effectués en 2017 et 2018 devront atteindre les 1,4 ou 1,5 milliards d’euros contrairement à 1,3 en 2016. Le marché français reste dominé par Orange, qui a un sacré coup d’avance dans le domaine de la fibre optique, et SFR, qui se propulse loin dans ses contenus. Dans ce contexte, la maison de télécoms doit se frayer encore plus un chemin.
 

Des investissements pour plus d’indépendance

Free, en accélérant ses investissements, souhaite réellement gagner en indépendance par rapport à Orange. En effet, il lui loue son réseau, dans un cadre d’un contrat d’itinérance très juteux. Ses investissements doivent aussi lui permettre d’accroître ses conquêtes d’abonnés dans le mobile et l’internet haut débit. Les objectifs de Free sont très clairs cette année dans toutes ses branches d’activité.

Son ambition est couvrir 85% de la population en 4G d’ici le terme de cette année d’une part, mais aussi de connecter 20 millions de prises en très haut débit fixe d’ici 2022. L’idée est de pouvoir attirer donc 200.000 nouveaux clients dans sa fibre cette année, et puis entre 300.000 et 500.000 par an en moyenne les années suivantes. Une amélioration sensible des résultats est attendue en France, en dépit de la concurrence.
 

Cité dans cet article : Free hausse des investissements