m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le fabricant américain a réussi à faire interdire à Apple, l’interdiction de vente de certains de ces modèles de téléphone sur le territoire chinois. C’est donc un tribunal du pays qui a ordonné cette interdiction, quoiqu’elle soit provisoire. Tout ce qui concerne l’importation et la vente de ces modèles de téléphone Apple concernés sur le territoire chinois est donc désormais banni jusqu’à nouvel ordre. Pour beaucoup de personnes, cette interdiction ne fera que raviver les tensions qui existent déjà entre le fabricant américain et celui californien. Depuis deux ans, les deux entreprises se mènent une guerre dont la démarche entamée par Qualcomm n’est qu’un épisode. Ainsi, le tribunal a procédé à la suspension de la commercialisation des téléphones du fabricant californien concerné par l’action. Les modèles dont il s’agit sont ceux qui ont été mis sur le marché par Apple, de l’iPhone 6S à l’iPhone X.


Qualcomm parvient à faire interdire la commercialisation de certains modèles d’iPhone en Chine

Les raisons de la querelle entre les deux fabricants

Cela fait donc deux bonnes années que les deux fabricants se querellent et visiblement depuis lors, aucune solution durable n’a été trouvée. Pourtant, aussi bien Apple que Qualcomm s’accusent mutuellement. Le Californien reproche à l’américain une augmentation de ses prix de façon anormale suite à un abus de sa position favorable sur le marché. Quant à Qualcomm, il reproche à Apple, l’exploitation de ses brevets à des fins personnels, soit pour copier leurs procédés de fabrication, soit pour les divulguer aux autres concurrents. Pour ce qui concerne la plainte qui a donné suite à cette décision du tribunal chinois, Qualcomm accusait le fabricant californien de violation de brevet en rapport avec la photographie et la gestion d’applications. Pour l’instant, la décision du tribunal n’a pas encore été mise en application et la date d’entrée en vigueur demeure encore méconnue.


La réaction d’Apple

Il est clair qu’Apple ne restera pas les bras croisés face à une telle situation. Il y a déjà eu une première réaction de leur côté lorsqu’ils ont affirmé que les téléphones qui étaient commercialisés en Chine n’entrent pas dans le cadre de la violation des brevets dont les accuse l’entreprise  américaine. De ce fait, Apple a annoncé qu’elle ne manquerait pas de faire appel de cette décision et accuse d’ailleurs son protagoniste de vouloir faire interdire la vente de leurs produits pour couvrir leurs pratiques illégales. Qualcomm de son côté reste campé sur le fait qu’Apple viole ses propriétés intellectuelles. Ce différend entre les deux entreprises ne fera que faire reculer les ventes d’iPhone sur le territoire chinois.


Cité dans cet article : Apple Chine interdiction IPhone Qualcomm