m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Un nouvel actionnaire majoritaire devrait très prochainement intégrer le groupe logistique Gefco. Depuis le début de la guerre en Ukraine, les activités et la valorisation du groupe Gefco sont rudement affectées et la cause de cette catastrophe économique est imputée aux chemins de fer russes. Parmi les potentiels repreneurs on peut citer CMA-CGM, CAT, Charles André et plusieurs fonds sont cités


Tentative d’écarter l’actionnaire principale russe RZD de la compagnie de transport Gefco
L’état français se charge de diligenter la vente. Depuis 2021 d’ailleurs le russe RZD se dit prêt à céder ses parts à compter de lundi 28 mars RZD est interdit de travail aux Etats-Unis.

Le Royaume Unis représente près de 20% de l’activité, une solution est en train d’être trouvée de même qu’un nouvel actionnaire pour remplacer RZD qui est aujourd’hui détenteur de 75% de Gefco. Les négociations à l’heure qu’il est se déroulent intensément aussi bien au siège de Gefco qu’au ministère de l’économie à Bercy. On prédit une bonne nouvelle très bientôt. Pas en début de semaine toute fois, puisqu’aucun CSE extraordinaire n’a été convoqué.

Pour rappel RZD est dirigé de main de maitre par Oleg Belozerov, il figure en bonne place sur la liste des dirigeants à qui on reproche la proximité avec Vladimir Poutine, par les Etats-Unis. Gefco est aujourd’hui présent dans 41 pays parmi lesquels la France. Il a un chiffre d’affaires de 4.2 milliards d’euros.  On prêtait pourtant à CMA-CGM l’intention d’une acquisition. 

La société de chemin de fer russe a été directement placée sous sanctions et un grand nombre de ses administrateurs sont ciblées par le gel européen des avoirs. C’est le cas de Vitaly Savelyev ministre russe des transport et administrateur de RZD. Il est indexé d’avoir permis le transport de personnels d’équipements militaires des forces russes à la frontière de l’Ukraine. Ceci a donc engendré ce qui est considéré aujourd’hui comme une crise inédite pour Gefco.