m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Les cadres franciliens, à travers le baromètre mené par l'Ifop pour SFL (Société Foncière Lyonnaise), jugent leurs lieux de travail. Premier résultat : les bureaux contribuent à la performance de l’entreprise et sont créateurs de valeur.


2ème édition du baromètre Paris Workplace 2015
Les 5 premiers quartiers préférés par les cadres franciliens sont Paris Centre
- Ouest ( 1er, 2ème, 8ème, 9ème, 16ème et 17ème arrondissements), la boucle sud de Paris (Boulogne- Billancourt, Issy les Moulineaux, Meudon, Sèvres, Saint Cloud), Paris Rive Gauche (5ème, 6ème, 7ème, 12ème, 13ème, 14ème et 15§me arrondissements), puis ex-aequo La Défence et la Couronne Est (Vincennes, Montreuil, Charenton, Bagnolet, Saint Mandé, Saint-Maurice, Joinville le Pont, Fontenay sous-Bois, Nogent sur Marne)
 
Pour élaborer ce classement, l’Ifop a mis au point un indicateur synthétique, le Workplace Index, qui mesure la satisfaction globale des cadres vis-à-vis de leurs bureaux par territoire, à partir de 29 critères (sentiment de bien-
être au travail, localisation des bureaux, qualité du bâtiment, qualité des aménagements, services proposés).
 
Paris Centre Ouest arrive en tête pour la qualité du cadre de vie (espaces verts, propreté, animation du quartier). Le quartier fait aussi un carton plein sur les commerces, les commodités et les lieux de restauration en affichant 86 % de satisfaction. Sans surprise, la quasi-totalité des cadres de Paris Centre Ouest (88%) se dit satisfaite de la sécurité dans leur quartier. Les cadres plébiscitent l’accessibilité de Paris Centre Ouest en transports en commun (90 % de satisfaction!) Satisfaits de leur temps de trajet domicile-travail, les cadres qui travaillent dans Paris ont en moyenne 8 minutes de trajet en moins que ceux qui travaillent en dehors de Paris, soit une « économie » de 30 heures par an, l’équivalent de 4 jours de travail ! L’impact du temps de trajet est double. Il est d’abord psychologique, en influant sur le sentiment de bien-être au travail : plus on travaille près de son domicile, plus on se dit heureux au travail. Il est aussi économique, puisque le temps gagné en transports est en partie réinvesti dans l’entreprise : plus les cadres travaillent près de leur domicile, plus ils sont nombreux à considérer que «le bureau est un lieu où [ils] aiment passer du temps ».
 
90 % des cadres de Paris Centre Ouest sont satisfaits de leur proximité géographique avec leurs clients et partenaires. 65 % des cadres de Paris Centre Ouest estiment que leurs bureaux ont un impact positif sur la performance de leur entreprise. C’est 4 points de mieux qu’ailleurs à Paris et, surtout, 10 points de plus que dans les départements limitrophes (Hauts-de-
Seine, Val-de-Marne ou Seine-Saint-Denis). Un bémol, toutefois : si le secteur de Paris Centre-Ouest est performant pour le travail et les affaires, il est bon dernier pour la présence d’espaces de convivialité et de détente dans les bureaux (60 % de satisfaction seulement).
 
Télécharger l'intégralité de l'étude