m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le fonds d'investissement saoudien Kingdom Holding a annoncé mardi l'acquisition auprès du Crédit Agricole une participation de 16,2% dans Banque Saudi Fransi (BSF) pour une valeur de 5,76 milliards de riyals (1,28 milliard d'euros). Afin de faire face à un contexte économique qui s’annonce difficile, Crédit Agricole fait un inventaire de ses actifs et des marchés sur lesquels il opère.


Crédit Agricole vend des parts de Saudi Fransi pour 1,3 milliard d'euros
Une cession bien justifiée

La décision qui s’en est sortie est de céder une part des actions de Saudi Fransi et la transaction se fera au prix de 29,5 riyals par action. Des sources proches de la banque ont rapporté qu’en mars, l’institut bancaire avait mandaté la banque d‘affaires JP Morgan pour une possible vente de sa participation de 31% dans Banque Saudi Fransi.

Au vu de cette situation, les spécialistes de Jeffries parviennent à cette conclusion: “nous considérons (cette opération) comme étant positive, mais nous nous attendions à ce que cela fasse partie du plan de la direction de la banque pour nettoyer le capital et les opérations à l’étranger”. Les dirigeants de la banque soulignent dans un communiqué de presse que leur filiale CACIB, qui a en ce qui la concerne ramenée sa participation à 14,9%, se réserve la possibilité de céder hors marché au maximum 5% supplémentaire. CACIB s’engage néanmoins à garder une participation de 9,9% au moins dans la BSF, et ce pour une durée d’une année à partir de la réalisation de la transaction.

Un impact réel sur les finances du crédit agricole

La banque précise que le transfert de ces 16,2% du capital de la Banque Saudi Fransi qui devrait être finalisé d’ici décembre 2017 aura un impact positif d’environ 20 points de base sur le ratio de solvabilité financière CET1 fully loaded de Crédit Agricole S.A. et d‘environ cinq points de base sur le ratio CET1 fully loaded du groupe Crédit Agricole, précise la banque mutualiste. Il faut noter que la banque mutuelle s’est associée à la BSF depuis sa création en 1977, mais était déjà présente sur le territoire saoudien depuis 1949.

En Arabie Saoudite, le titre Kingdom Holding se vend à 4,47% à 10,74 riyals alors que celui de BSF se vend à 4,70% à 31,45 riyals dans la même période après avoir fait une clôture à 33 riyals. L’action Crédit Agricole SA gagne en ligne 1,2% à 15,2015 euros avec l’indice sectoriel européen  (+1,31%). Pour un analyste d’une société de courtage du Golfe, Kingdom Holding aurait acquis ces parts d’actions à un prix abordable.