m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




La SCNF innove dans la mise en service de 1000 gares

 

Dans sa stratégie de faire fonctionner plus de 1000 gares, la société nationale des chemins de fer, SNCF Gares & Connexions permet à toute personne porteuse de projets de la mettre en pratique sur des espaces disponibles. Jusqu’alors, 296 gares seraient déjà prêtes à témoigner des innovations et 20 millions d’euros en fonds propres seraient débloqués par l’entité pour mener à bien cette opération.

Le concept ‘’1001 gares’’  

Sur le territoire français, on dénombre plus de 35000 communes et le nombre de gares dans le pays n’est pas en équivalence avec celui des communes. Il n’existe que près de 3000 gares et li n’y a qu’un petit nombre qui est équipé de commerces. L’ambition de la SNCF Gares & Connexions est d’utiliser les espaces non occupés dans les gares pour créer de la valeur et permettre aux porteurs de projets de faire des exploitations économiques de ces espaces. Alors, 1001 gares est un appel à projets qui permettra de mettre à profit tous ces espaces.
Des espaces disponibles à exploiter
Dans les gars utilisés, près d’un millier dispose des espaces voyageurs avec des surfaces exploitables pouvant atteindre 200 m2 en moyenne. Ces espaces seront utilisés par les entrepreneurs et porteurs de projets pour développer des espaces de coworking ou pour installer des commerces. Par exemple, à Saint-Omer, les choses sont déjà poussées. D’ici novembre plus de 3000 mètres carrés d’espaces coworking seront opérationnels, ainsi que des laboratoires locaux communément appelés Fab Lab. Avec cette nouvelle dynamique et la mise à disposition de cet espace, les porteurs de projets pourraient mettre en application leurs idées et créer de la valeur ajoutée dans leurs régions respectives.

Un financement de taille

Pour assurer une bonne mise en application de son projet 1001 gares, la SNCF Gares & Connexions sort de son portefeuille une somme de 20 millions d’euros en fonds propres et qui permettront de mettre toutes les gares en norme. Ces fonds serviront par exemple à mettre les installations électriques en normes, ainsi que de nombreuses autres fonctionnalités dans les gares. Pour amortir les 20 millions qui seront utilisés, les porteurs de projets auront à payer des loyers proportionnellement à leurs projets. Pour Claude Solard, c’est une opportunité qu’un grand nombre de personnes saisiront pour redorer l’image dans les gares de France.

Une évaluation prochaine

Aujourd’hui, 296 gares sont prêtes à accueillir cette innovation. Pour le directeur générale de la SNCF, si 100 projets sont réalisés d’ici la fin de cette année, ce serait une réussite extraordinaire. Bon nombre d’acteurs économiques sont lancés dans cette démarche, à savoir les mairies, les particuliers et d’autres entités. Pour les porteurs de projet, la démarche sera unique, ils devront se tourner vers les banques de territoires et c’est là que les décisions seront prises en termes de financement. Dans la période automnale 2020, des évaluations seront faites afin de juger si des modifications devront être faites ou si les financements devront changer de direction. D’ici là, les projets seront en cours !