m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




La nouvelle Alitalia officiellement lancée
Après la nomination des neuf membres du conseil d’administration, le gouvernement italien a donc donné son accord pour la création d’ITA (Italia Transporti Aero) qui va donc se charger de la gestion de la compagnie aérienne renationalisée à savoir Alitalia. Ainsi, cette société nouvellement créée va compter 6500 employés et va se doter d’un capital de 3 milliards d’euros mais aussi d’un renouvellement de sa flotte long-courrier qui est déjà à l’étude. En effet, le mouvement 5 étoiles et le parti démocrate ont trouvé un accord pour la nomination de Francesco Caio comme président et de Fabio Lazzerini, ancien responsable d’Emirates en Italie, comme administrateur délégué et CFO mais aussi sur la nomination des autres membres du Conseil d’administration. Ainsi, le gouvernement a donc signé un décret qui rend officiel le transfert des activités d’Alitalia-SAI vers la nouvelle entreprise qui devrait normalement lancer ses activités au début de l’année 2021. Maintenant, il reste l’approbation du parlement et ensuite la présentation du Business plan pour les cinq ans à venir.

Après deux prêts de l’État

La compagnie renationalisée a vécu des jours sombres. En effet, elle était placée sous administration extraordinaire depuis deux ans et cela après le rejet d’un plan de relance de l’actionnaire Etihad Airways par les syndicats. De plus la compagnie a déjà reçu deux prêts de l’État de 1,3 milliards d’euros au total et cela avec l’accord de la Commission européenne. En l’accord de Bruxelles est soumis à des conditions qui a une réelle différence avec l’ancienne Alitalia.
Il faut aussi noter que la compagnie de l’alliance SkyTeam a aussi été très impacté par la pandémie et la crise sanitaire mondiale. En effet, elle a connu une perte 430 millions d’euros qui est un record. En plus son chiffre d’affaires de 545 millions d’euros a aussi connu un recul de 62 % comparé à l’année 2019 seulement au deuxième trimestre.

Un renouvellement de la flotte

La nouvelle société a déjà commencé quelques travaux de renouvellement de sa flotte. En effet, le CFO, Fabio Lazzerini a confirmé devant le parlement cette information du mois précédent qui concerne le renouvellement de sa flotte. Et cela avec les premiers gros-porteurs qui vont entrer en service à partir de 2022. Il déclare dans la foulée que « que ce segment de marché, en l’absence de concurrence des low cost, les perspectives sont énormes. D’ailleurs l’actuelle société a déjà transformé son unique Boeing  777-300 ER en avion-cargo.