m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

L’univers des sciences et techniques mais aussi des inventions ne cessent de se développer mais aussi d’être plus concurrentiel. Ainsi pour survivre dans ce monde on a non seulement besoin d’innovations mais aussi de fonds. C’est dans ce contexte que Delair-Tech, une entreprise basée à Toulouse qui est leader en France dans le domaine du drone civil et professionnel a annoncé qu’elle avait pu lever 13 millions d'euros pour le financement son ascension au plan international.
Ce financement qui est "la plus grande à avoir lieu en Europe dans le secteur du drone destiné aux professionnels", d’après les dirigeants de l’entreprise a été déjà bouclé au mois de février.


Une levée de fonds de 13 millions d’euros pour Delair-Tech, numéro un français du drone
Des drones pour surveiller ses installations

Cette entreprise toulousaine qui a été créée en 2011 à par 4 ingénieurs, fabrique des petits drones pouvant fonctionner pendant longtemps afin de surveiller des espaces naturels ou industriels par exemple. Allant dans ce sens, la société a produit deux modèles qui peuvent voler entre 2 et 4 heures sur 100 à 200 km. Les capacités de ces appareils sont donc exceptionnelles selon ses fabricants. Les appareils conçus par le groupe toulousain sont de longue portée et s’utilisent pour la surveillance d'installations comme les oléoducs pour les entreprises pétrolières comme Total. Cela pourrait également servir pour les lignes électriques du groupe EDF, les exploitations agricoles, les réseaux routiers ou même les gazoducc. La société ayant comme client Bolloré Africa Logistics et le groupe minier Glencore, a paraphé durant l’année 2015, une transaction de 400.000 euros qui le lie avec la SNCF et portant sur trois types de drones qui vont servir la sûreté de la voie ferré et de son maintenance. En outre, Delair-Tech a aussi mis sur pied en des services pour le traitement des images afin d’apporter une précision dans les informations rapportées aux clients concernant leurs infrastructures. Ainsi, avec cette levée, l’entreprise complétera sa palette de services pour le traitement des données et élargir ses prestations en y incluant des captures satellitaires et aériennes.
 

Delair-Tech : une levée de fond pour maintenir la croissance

Benjamin Benharrosh, le directeur marketing et commercial de Delair-Tech a expliqué à la presse que cette levée de fond a pour objectif de les aider à déployer leur stratégie et de se donner une place de choix sur le plan international. Ainsi on se rappelle qu’en 2013, une première levé de fond de la société qui est de trois millions lui a permis d’attirer Parrot et Andromede, holding de la famille Dubreuil. Ainsi, la société toulousaine compte marquer de son empreinte le marché qui connait une certaine hausse à cause des politiques en cours pour libéraliser le secteur. Cela se fait plus remarquer principalement aux USA. C’est dans ce sens que Benjamin Benharrosh déclare "Nous avons été les premiers au monde à avoir fait la certification de nos drones pour des vols en hors vue. De même, aujourd’hui nous sommes les seuls à proposer l’ensemble de la chaîne de valeur pour la fabrication la des drones et des traitements des images. Sur un marché qui évolue rapidement, nous devons maintenir cette avance commerciale et technologique".  Ainsi Delair-Tech a un effectif de 50 personnes et envisage de faire 35 nouveaux recrus avant 2017.
 

Cité dans cet article : innovation stratégie