m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Une importante opération de rachat entre Bricomarché et Bricorama qui permet au premier cité de devenir le troisième de ce secteur. Les principaux négociateurs sont entre autre le Groupement des Mousquetaires, à qui appartient Intermarché, qui intervient par le canal d’ITM sa branche en charge du bricolage, et toutes ses autres structures à savoir Bricomarché, Brico Cash et Bricorama SA notamment.


Bricomarché absorbe son concurrent Bricorama
Les détails de la transaction financière

La transaction financière aura pour principal but de concentrer les activités bricolage du Groupement jusque-là dispersées en une seule enseigne. La société Bricorama compte aujourd’hui pas moins de 164 boutiques en France et en Espagne. Dans ces 164 points de vente, on dénombre 57 franchises et 107 boutiques directement rattachées à la marque. Il faudrait préciser que ces négociations ne portent qu’autour des activités de bricolage de Bricorama.

Au niveau de ses actifs, ça ne représente que les 13%. Après la transaction, l’accord prévoira également que les locaux (enceintes de ses boutiques) resteront la propriété exclusive de Bricorama. Ce n’est donc qu’une seule partie des activités de la société qui semble concernée par cette transaction. Le montant de cette affaire reste toutefois non divulgué. Pour le fondateur de Bricorama, Jean-Claude Bourrelier, c’est une opération qui porte un goût de satisfaction. On se souviendra de ses démarches pour maintenir l’ouverture de ses enseignes même le dimanche. De plus, il conserve les avantages tirés de l’exploitation de ses locaux.

Franchir une autre étape pour les Mousquetaires

Pour le Groupement des Mousquetaires au cœur de cette manœuvre, il s’agit de faire franchir un cap important à sa section bricolage. Aujourd’hui, il possède dans toute l’Europe près de 700 boutiques et points de vente. En rajoutant Bricorama dans son écurie, le Groupement entend désormais prendre une place encore plus importante sur le marché français. Il vise entre autre d’occuper les 14% de ce secteur d’ici peu, devenant ainsi le troisième du secteur.

Il ne s’agit pas simplement pour le Groupement d’occuper un positionnement sur le marché français, mais plutôt de concrètement gagner sur le terrain des importantes villes. Il était en effet actif jusque-là que dans les petites villes, où il se disputait la part belle avec Mr. Bricolage. Bricorama devrait donc lui permettre de faire son entrée dans les grandes villes, en tête desquelles Paris. Pour les responsables de la société Les Mousquetaires, il est fort évident que ce le projet émis passe sans grande difficulté devant les autorités, tellement leurs activités (Bricorama et Bricomarché) sont similaires.