m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Des machines et des hommes




La 3e édition du Baromètre de l’innovation réalisé par l’Ifop avec Grenoble École de Management témoigne de la posture des entreprises françaises face à l'innovation.


L'innovation se banalise dans l'entreprise
L’enquête est le résultat de 402 interviews de dirigeants d’entreprises de plus de 10 salariés issues de l’industrie, du BTP et des services. Son principal enseignement est que l'innovation, dans l'entreprise, tend à se banaliser. Si l'on met de côté les grandes entreprises et les start ups pour ne retenir que les entreprises de taille moyenne, le constat est que celles-ci considèrent l'innovation toujours aussi déterminante pour produire de la qualité, être productif et réactif sur son marché, mais que l'innovation dans l'entreprise est peut-être un peu moins mise en avant que par le passé.
 
On pourrait expliquer ce phénomène par le fait que, pour ces entreprises, l'innovation n'est pas (ou plus) une fin en soi mais est devenue un moyen au service de la performance globale de l'entreprise. Elle se serait donc, en quelques sortes, banalisée. Si 55% des entreprises interrogées affirment que les moyens dévolus à l'innovation sont importants, elles étaient 63% à en dire autant il y a un an. Peut-on en déduire que les entreprises ont transféré leurs budgets d'innovation vers la mise sur le marché de leurs produits ?
 
Il est aussi intéressant de constater qu'une majorité de dirigeants considèrent que l'innovation dans leur entreprise est efficace. 77% d'entre eux indiquent que les ressources consacrées à l'innovation ont débouché sur des applications concrètes, résultat en hausse de 21% par rapport à l'an dernier. Pour eux, l'implication du personnel est déterminante dans la réussite de l'innovation, tout comme la capacité de décision stratégique et la qualité de gestion.
 
Pour autant, ils ne sont que 35% à avoir mis en oeuvre un réel suivi de l'innovation et parmi eux, 89% en sont satisfaits. L'innovation quant à elle est jugée avoir un effet positif sur la qualité globale de l'offre de produits ou services de l'entreprise pour 83% des dirigeants interrogés. Ils sont 79% à considérer qu'elle leur a également apporté un gain d'image et de visibilité, 74% davantage de différenciation et 70% plus de réactivité face aux exigences du marché.
 
Enfin, ce baromètre révèle qu'en matière de recrutement, 46% des entreprises reconnaissent qu'il est nécessaire de recruter ou de développer des compétences managériales pour gérer et favoriser l'innovation.
 

Cité dans cet article : baromètre innovation