m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Prétendre pouvoir accomplir plusieurs tâches en même temps serait désormais une erreur car il a été prouvé qu’aucun travail de qualité ne peut s’effectuer dans la dispersion. Et le terme scientifique pour qualifier cette mauvaise habitude est le "multitasking"


Le multitasking ne fonctionne pas au travail
De l’art de négliger l’analyse au profit de la réaction

Indispensable à toute décision, l'analyse de l'information est indispensable, mais pour ce faire, il faut en premier lieu que cette dernière soit assimilée. En terme scientifique, cette entrée s’appelle le "Input", ce qui effectivement revient à dire qu'il faut être correctement branché sur l'information pour la comprendre. Cette phase d’assimilation est déterminante dans son traitement, et c'est en cela que le multitasking ne permet pas l'analyse, car cette pratique consiste à survoler l'information. Ainsi, dans le cadre du travail, les multitaskers sont souvent confrontés à des oublis, car ils n'ont pas pris le temps d'analyser les instructions, ou d'écouter entièrement un client par exemple. Le multitasker est certes réactif et créatif, il passe d’une chose à l’autre très rapidement, mais il peut surtout perdre en cours de route l'essentiel de l'information qui lui est nécessaire. Ainsi, la phase "Input", considérée à tort comme une perte de temps, s'avère plus productive que de passer à autre chose hâtivement.

Éviter de faire plusieurs choses en même temps

Avec les nouvelles technologies, le multitasking est devenu courant, tant et si bien que les sources de perturbations inévitables sont devenues plus nombreuses qu'auparavant. D’où l'importance de savoir se concentrer sur une seule tâche à la fois. Mais le fait d’être multitâche est encore aujourd'hui considéré comme un signe de productivité. Or, c'est prouvé, l'efficacité du multitasking, notamment au travail, est un mythe, sans compter que le fait de le pratiquer régulièrement réduit les aptitudes cérébrales. Faire plusieurs choses à la fois, sans jamais se concentrer, peut entrainer une défaillance importante de la mémoire. Alors, comment se débarrasser de cette habitude ? Surtout pas en remettant tout au lendemain !

À tout remettre à demain, on ne fait rien

L'art de tout reporter systématiquement au lendemain a un nom : la procrastination. Et lorsqu'on parle de multitasking, ce terme barbare a tout à fait sa place, car plus on pratique différentes activités en même temps, et plus on veut de l'information courte et facile à assimiler. Donc, les tâches longues nécessitant de la concentration sont souvent remises à plus tard. Fatale erreur, qui conduit inévitablement à l'incapacité de gérer ce travail qui exige de la concentration. Alors pour éviter de se disperser, il faut commencer par limiter les éléments perturbateurs. On pourra citer notre compagnon de tous les jours, le Smartphone, qui est une source de déconcentration importante, avec toutes ses applications. L'éteindre peut déjà être un grand pas en avant pour les multitaskers. Fermer sa session facebook peut aussi s'avérer efficace, si l’on veut être réellement productif. L'efficacité du multitasking, on l'aura compris, est une légende.