m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Snowflake décolle à Wall Street

Snowflake a été mise sur pied par deux français Benoit Dageville et Thierry Cruas. L’entreprise qui se consacre au stockage en nuage de données informatiques a vu la valeur de ses titres monter en flèche. Le premier prix attribué à été fixé à 245 dollars, soit 2 fois la valeur d’IPO qui pèse à lui seul 68 milliards de dollars.
C’est le résultat rêvé par la société qui élabore de puissants systèmes de gestion de contenus. L’originalité de Snowflake est son autonomie. Elle ne s’appuie sur aucun hébergeur web. Ce qui donne à ses usagers la latitude de traiter et de partager la quantité de données voulue.
Snowflake bénéficie du soutien de deux grosses pointures : Berkshire Hathaway de Warren Buffet et Salesforce, qui se concentre dans la conception d’applications dédiées au marketing. Salesforce, coté dans le Dow Jons, pourrait voir ses titres flamber à 245 dollars l’unité. Le prix attribué à la base était de 85 dollars et elle est passée à 120 dollars en début de semaine, avant d’atteindre hier les 235 dollars sur le marché boursier : New York Stock exchange.  
 
L’une des plus importantes émissions d’actions de 2020

Dès son introduction en bourse, Snowflake a joué 28 millions de parts, soit le dixième de son chiffre d’affaires. Ce qui équivaut à 3,36 milliards de dollars. Ce montant pourrait monter jusqu’à 3,864 milliards, une somme jamais atteinte par une société de logiciels. C’est l’une des plus importantes introductions boursières dans le secteur informatique depuis début 2020. Les 120 dollars attribués au titre ont entrainé une plus-value du capital qui a été porté à 33,3 milliards de dollars. La fulgurante valorisation des titres, dès le début de la cotation a abouti à une surenchère portant le capital à 67,94 milliards de dollars. Pour Dageville c’est une validation de leur concept et plus de légitimité dans leurs ambitions d’innovation.
Les propriétaires : Benoit Dageville (chargé de la conception et de la mise en vente) et Thierry Cruas (chargé du volet technologique) évoluent rapidement dans le classement des personnes les plus riches de l’hexagone. La Start up évaluée à 1,5 milliard de dollars dès le début, leur avait permis de décrocher leur intégration dans cette liste. Une hausse de leurs chiffres d’affaires apportées à 479 millions de dollars en début d’année, les avait déjà fait passer à 12,4 milliards de dollars. La fiche d’entrée en bourse désignait Dageville comme actionnaire à 3,14 %.

Une expansion fulgurante

Un partenariat a été annoncé au début de cette semaine avec Salesforce Venture et Berkshire Hathaway. Ces derniers devraient acquérir chacun des titres vendus à 120 dollars. Ce qui entrainerait une valorisation du capital à 250 milliards de dollars.   
Snowflake avec ses 3100 usagers, est en pleine évolution, avec un capital de 242 millions de dollars au premier semestre 2020, soit une progression de 132%. Snowflake n’est pas cependant rentré dans ces fonds pour ce premier semestre et son manque à gagner s’est chiffré à 171,3 millions de dollars.