m-tribune
Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Dans le monde d’aujourd’hui nous avons de plus en plus d’innovations dans beaucoup de domaines. C’est ainsi, que les superchargeurs sont apparus dans le plus grand bonheur des populations du monde entier. Depuis quelque temps, partout à travers le monde on remarque que la vente de ces super voitures est de plus en plus importante. C’est pourquoi, le très connu Carlos Tavares essaye de capter le plus d’argent avec ces voitures connectées et à innover surtout dans le domaine des câbles de recharge électrique pour les voitures qui sont électriques. C’est dans ce sens qu’il met en place plusieurs stratégies pour cela. C’est une étape importante dans le développement du secteur de l’automobile.


Stellantis : comment Carlos Tavares veut capter la manne des voitures connectées
Présentation du groupe

C’est un groupe qui a vu le jour suite à un événement important. En effet, cet évènement concerne la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler. C’est ce mardi passé que la nouvelle stratégie de logiciel a été dévoilée. C’est une entreprise renommée dans le domaine de l’automobile qui envisage très prochainement de faire une vente des mises à jour à distance du futur véhicule. Également cela sera accompagné d’un service abonnement et d’une assurance dès l’an prochain. Ce qui fait qu’un revenu annuel supplémentaire de 20 milliards d’euros est prévu pour 2030.

Une occasion à ne pas rater selon Stellantis

L’électrification à grande vitesse des véhicules est désormais une exigence vis-à-vis des constructeurs. Toutefois, l’autre révolution en cours du logiciel est à ne surtout pas rater. C’est la raison pour laquelle le géant Stellantis entend profiter pour ce début d’année, ce rendez-vous. Ce qui fait qu’il vient de dévoiler en début de cette année à l’occasion d’un Software Day qui sera le moment de faire plusieurs annonces. Ses voitures qui sortent d’usine récemment sont toutes connectées à internet. Donc la  mise à jour à distance de leurs logiciels de bord et la proposition de services connectés est bel et bien possible. Et d’après les estimations d’ici 2030, Stellantis pourrait avoir à son actifs plus de 34 millions de voitures qui peuvent être monétisables.