m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Organisation et ressources humaines




Actility, start-up spécialisée dans le domaine des réseaux internet des objets, a réalisé une importante levée de fonds de près de 75 millions de dollars. C’est auprès d’Inmarsat, Bosch, Creadev et bon nombre d’autres anciens actionnaires que cette dernière s’est effectuée.


Actility fait une levée de 75 millions de dollars
Une nouvelle levée de fonds encore plus importante

Cette levée de fonds n’est pas la première pour la start-up depuis sa création en 2010. On se souviendra des 31 millions d’euros qu’elle avait déjà obtenus par le passé. Avec cette nouvelle levée de fonds de 75 millions de dollars, Actility, spécialisée dans les réseaux des objets connectés, vient là de lancer un signal fort à son concurrent Sigfox qui, il y a quelques mois, obtenait 150 millions d’euros par la même voie en novembre dernier.

L’entreprise propose une plateforme de service pour activer des objets connectés dans l’environnement quotidien. La valeur de la start-up avant cette opération était estimée par la banque d’affaires Cambon Partners entre 100 et 200 millions d’euros. Pour mener à bien cette dernière opération de levée des fonds, l’entreprise a élargi sa catégorie d’investisseurs. Des nouveaux sont à noter, comme Creadev, le fonds d’investissement de la famille Mulliez et bien d’autres encore.

Une nouvelle gamme d’investisseurs s’invite

Au nombre des nouveaux investisseurs, on compte en plus de Creadev, Leroy Merlin, Décathlon, mais aussi Bosch et Inmarsat. Aux côtés de ces nouveaux entrants, on dénombre ses investisseurs qui sont là depuis des lustres déjà, et ne cessent de l’accompagner. Parmi eux, il y a Orange Digital ventures, Swisscom, KPN, ou encore Ginko Ventures, Foxconn et BPI France. Selon Olivier Hersent, la priorité a été donnée aux investisseurs stratégiques qui doivent permettre d’investir dans des tous nouveaux secteurs d’activités ou segments de marché. Certains d’entre eux comme Inmarsat doivent permettre de s’attaquer au domaine des navires de commerce.

Actility espère vraiment grandir avec ces investisseurs qui permettront de ratisser large dans des nouveaux secteurs. Un des responsables d’Actility a d’ailleurs laissé entendre que c’est désormais une  évolution qui est menée vers des objets connectés plus importants comme des détecteurs de fumée, des thermostat, ou encore des chaudières connectées. Bien que son chiffre d’affaires reste modeste en 2016, 16,5 millions d’euros, il n’en demeure pas moins que la start-up a déjà déployé des réseaux bas débits pour les objets connectés dans beaucoup de pays comme la France, la Suisse, ou encore le Japon pour ne citer que ceux-là.

Cité dans cet article : Actility levée de fonds start-up