m-tribune

Un site dédié au management et à la performance de l'organisation

Le groupe pharmaceutique AstraZeneca prend une nouvelle orientation en renforçant ces capacités de traitement du cancer. Pour cela, il a mis en place de nouveaux produits oncologiques. En outre, une nouvelle stratégie a été adoptée pour booster son chiffre d’affaires.


AstraZeneca se consolide dans les traitements de la lutte contre le cancer
De nouveaux produits oncologiques mis en place par AstaZeneca

Pour les traitements anticancéreux, AstraZeneca consolide la rationalisation de son activité. Pour son premier trimestre, le groupe pharmaceutique a vu son bénéfice connaitre un repli de 12%. D’après Pascal Soriot, directeur général du laboratoire anglo-suédois, le groupe envisageait d’augmenter ses spécialités dans le diagnostic et le traitement du cancer, mais aussi renforcer la hiérarchisation de ses financements. En outre, il compte diminuer également sa force de vente et ses capacités de production.
Pour cette année et celle qui vienne, le groupe pharmaceutique connaitra une importante baisse sur les dépenses et les frais généraux concernant les ventes des économies de 1,1 milliard de dollars pour chaque année. Cependant, ces modifications engendreront pour la reconstruction une charge très élevée de 1,5 milliard de dollars. En 2014, AstraZeneca avait décliné l’offre publique d’achat de Pfizer. Toutefois, pour la période 2016 et 2017, les analystes estiment que le groupe pharmaceutique anglo-suédois risque de ne pas connaitre de bons résultats du fait de la chute de certains de ses traitements de bases dans le domaine public des brevet.

A partir de la semaine prochaine, le cholestérol Crestor de AstraZeneca fera face sur le marché américain, a la concurrence de génériques. Cependant, pour se relancer, il mise sur l’oncologie. Il a par ailleurs mis en place, il n’y a pas longtemps, son Tagrisso qui est un médicament plein de promesses. Ce dernier est utilisé pour lutter contre le cancer du poumon. L’augmentation de son chiffre d’affaires au premier trimestre a été provoquée par son directeur général qui a procédé à une cession de droit sur des traitements qui n’étaient pas stratégiques.
 

Une nouvelle stratégie pour booster son chiffre d’affaires

Le groupe a également précisé qu’il a cédé des droits sur un nouveau produit qui traite la goutte à hauteur de 265 millions de dollars. Pascal Soriot, espère que cette politique pourrait donner à AstraZeneca l’occasion de connaitre d’ici 2023 un chiffre d’affaires de 45 milliards de dollars (39,5 milliards d’euros). Ce montant a été mis en avant pour décliner l’offre de Pfizer. Cependant, plusieurs spécialistes pensent que cet objectif ne pourrait être atteint.

Pour le premier trimestre, l’action d’AstraZeneca s’échangeait à 95 cent et une hausse de 1% à 6,12 milliard a été notée sur son chiffre d’affaires. Ce qui va au-delà du consensus Thomson Reuters. En effet, les analystes avançaient pour les actions le chiffre de 94 cents et un montant de 5,93 milliards de dollars pour le chiffre d’affaires. Pour son exercice comptable, le groupe croit obtenir une diminution située entre 0% et 5% sur son résultat courant et sur ses facturations. En Bourse de Londres, l’action demeurait stable et son indice FTSE diminuait de 0,8% par la même occasion.